L'actualité en continu du pays de Brive


La Ville mise sur le solaire

Panneaux sur les toits des bâtiments et ombrières de parking : pour la collectivité aussi, le solaire représente un bon moyen de réduire la facture énergétique. Le point sur les projets.

En 2022, l’Agglo de Brive a inauguré la centrale solaire à Saint-Pardoux-L’Ortigier : pas moins de 26 hectares de panneaux épousant les pentes pour fournir l’équivalent de la consommation électrique de 13 700 habitants. Face à l’actuelle crise énergétique, la Ville mise aussi sur cette solution à travers plusieurs projets. Elle l’avait déjà expérimentée en 2012, en équipant le précurseur gymnase Lavoisier. Des projets sont actuellement menés pour installer des panneaux photovoltaïques sur des bâtiments ou des ombrières de parking.

Le toit du nouveau centre socioculturel Claude Michelet à Rivet est ainsi équipé de 100 m² de panneaux pour sa consommation. La salle du Pont du Buy, en cours de réfection, disposera elle aussi de panneaux. « Dès que nous pourrons inclure cette option sur des bâtiments nouveaux, nous le ferons, comme d’ailleurs pour les récupérateurs d’eau de pluie », assure le maire Frédéric Soulier.

Trois autres projets concernent des ombrières de parking : elles seront installées de part et d’autre de la salle du Pont du Buy, sur le parking des Trois Lycées, situé à proximité de la rue Romain-Rolland, et sur un nouveau parking qui va être créé à proximité du campus universitaire.

D’autres options sur le patrimoine de la Ville sont également à l’étude, sur le dojo municipal et sur la grande surface de toit qu’offrent les services techniques avenue Cyprien-Faurie au Teinchurier.

L’ensemble de ces productions participera à ce qu’on appelle une « autoconsommation collective » qui permettra d’alimenter d’autres bâtiments communaux comme la mairie ou la Piscine. Une solution qui fera baisser la facture énergétique de la Ville et qui s’ajoute à celle amenée par le réseau de chaleur. À terme pour la Ville, cela représentera 5 528 m² de panneaux pour une production de 1 216 883 kWh soit l’équivalent de la consommation de 562 habitants.

« C’est une brique de plus dans le mix énergétique qui nous permettra de développer les énergies propres tout en réduisant notre consommation finale. Nous visons une couverture de 30 % de nos besoins par les énergies renouvelables d’ici à 2030 », rappelle Frédéric Soulier. L’Agglo poursuit elle aussi dans cette voie en prévoyant pour 2025-2026 d’équiper la station d’eau potable d’Agudour. La pépinière agroalimentaire de Novapôle sur la zone de La Nau met également en place une autoconsommation collective pour ses différents utilisateurs. Le solaire, une carte incontournable de la transition énergétique et un sérieux atout pour demain.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

douze − huit =