L'actualité en continu du pays de Brive


“La réussite pour tous” au cœur des débats du SNUipp

François Hollande à la tribune

Le 8e congrès du SNUipp se clôt aujourd’hui en début d’après-midi. Pendant 4 jours, les représentants du syndicat des enseignants du premier degré n’ont eu de cesse de réfléchir et de débattre d’une école qui se doit d’assurer “la réussite pour tous”. François Hollande, président du conseil général de la Corrèze, est d’ailleurs venu hier apporter son soutien à un sujet “majeur pour le pays” et qui concerne “chaque citoyen de la nation”.

Quelque 450 délégués SNUipp sont à Brive jusqu'à ce soirDans un contexte de “mondialisation, de changement du centre du monde vers les pays émergents et de spéculation”, à l’heure où l’avenir de la nation est annoncé comme sombre, François Hollande a rappelé que “le savoir, l’éducation et la qualification sont les leviers qui vont permettre à la France d’être au premier rang”. Faisant rimer progrès, projet, égalité avec réussite, il a apporté tout son soutien aux travaux des quelque 450 délégués présents aux Trois Provinces depuis 4 jours.

Ceux ci ont travaillé en commission puis en réunion plénière sur “la défense et la transformation de l’école publique“, un appel fort à l’égalité des chances pour tous les enfants et sur tout le territoire. Selon les délégués, “l’hétérogénéité des élèves devrait être prise en compte pour une démocratisation de l’école et une ouverture à toutes les cultures. Les intervenantsLe rétablissement des postes supprimés permettrait quant à lui d’améliorer le travail en collectif et les relations entre parents et enseignants. La formation des maîtres, la nécessité de l’école maternelle, l’importance de la coopération de l’équipe éducative” sont autant de pistes concrètes qui ont animé le débat hier.

Après 4 jours de discussions et à l’heure du bilan, le président du conseil général a avancé “les positions à prendre” qui ne doivent ressembler “ni à une avalanche de promesses, ni à une suite de revendications, ni à un simple rejet des réformes mais à un projet global et construit“.

Pour une “école alternative qui ne sacrifie pas la jeunesse et qui assure la réussite de tous les enfants, de la maternelle à l’entrée de la vie active”, et pour qu’un “bel avenir attende la nouvelle génération”, le SNUipp (avec d’autres syndicats) a appelé à une mobilisation le 24 juin prochain, à Brive place Thiers à 10h, puis à Tulle et Ussel à 15h.

Les délégués ont travaillé quatre jours à l'espace des Trois Provinces

Anne LAMBERT DE CURSAY

Anne LAMBERT DE CURSAY

Mot clé

Laisser un commentaire