L'actualité en continu du pays de Brive


La Pisc!ne: une visite centrée sur l'accessibilité

Visite accessibilite normes handicape1pano bis

Une visite de chantier a récemment réuni à la Pisc!ne élus de la Ville et représentants d’associations œuvrant dans le domaine du handicap. Au cœur des préoccupations: l’accessibilité des personnes à mobilité réduite dans le centre aquatique qui ouvre lundi 9 novembre.

Visite accessibilite normes handicape4Offrir à la population un centre aquatique moderne et innovant, c’est bien. Le rendre accessible à tous, c’est encore mieux et la loi le veut. Particulièrement fréquentés, ces établissements recevant du public sont très appréciés, y compris par les personnes à mobilité réduite. Une catégorie très large qui regroupe celles et ceux ayant des difficultés à se déplacer: les personnes souffrant de handicaps sensoriels et intellectuels, les passagers en fauteuil roulant, les personnes handicapées des membres, de petite taille mais encore les personnes âgées et les femmes enceintes.

Avec ses deux ascenseurs desservant tous les niveaux y compris, à l’étage, l’espace bien-être, le snack et le solarium, “la Pisc!ne est entièrement accessible et permet un accès aux sports aquatiques à tous les publics”, pointait le conseiller municipal Didier Trarieux, présent aux côtés de Carinne Voisin, chargée du handicap à la Ville, lors de la visite de chantier avec les associations liées au handicap.

Visite accessibilite normes handicape5Des pédiluves accessibles, une rampe PMR dans le bassin ludique et un fauteuil hydraulique dans le bassin sportif permettent à tous les baigneurs d’entrer dans l’eau. De même, de nombreux équipements (casiers, miroirs, sèche-cheveux) sont adaptés à une utilisation par tous et en autonomie, qu’il s’agisse de personnes de petite taille, en fauteuil roulant ou des enfants. Des vestiaires, douches et toilettes spécifiquement dédiés et équipés complètent ces aménagements.

Mais l’accessibilité ne s’arrête pas là, elle commence en fait dès la banque d’accueil dont une partie est rabaissée et s’étend aux escaliers équipés de rampes de chaque côté, de bandes podotactiles, d’un nez de marche anti-dérapant. Visite accessibilite normes handicape6En outre, les premières et dernières marches sont soulignées par un contraste visuel. “S’il faut beaucoup de lumière dans les lieux, il faut aussi beaucoup de contrastes de couleurs”, soulignait Josiane Rolde, de l’association “Voir ensemble”, particulièrement attentive aux bandes adhésives apposées au niveau des châssis vitrés; mais également au chenil, aménagé au rez-de chaussée pour les chiens-guides.

Un aménagement indispensable pour garantir l’autonomie de déplacement de la personne malvoyante et la tranquillité d’esprit du maître vis-à-vis de son chien. “C’est à la société de s’adapter aux personnes handicapées”, concluait, satisfait, Daniel Dumas, de l’Association des paralysés de France.

Visite accessibilite normes handicape1pano

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire