L'actualité en continu du pays de Brive


La piscine Monjauze vidée avant d'être démolie

Deconstruction piscine1pano

La piscine Monjauze fait en ce moment place nette en prévision du 15 septembre. Date à partir de laquelle une pelleteuse viendra démolir le bâtiment vidé.

Deconstruction piscine3Pas question de démolir un bâtiment qui n’aurait pas été vidé auparavant. Ainsi, depuis le 24 août, des travaux de déconstruction sont en cours dans la piscine Monjauze. “On fait le vide du sol au plafond“, résume Manuel Franco, chef de chantier de l’entreprise Forézienne, implantée à Brive jusqu’en 2008. Le bois des portes et de leurs encadrements, les fibres de verre des vestiaires, la laine de verre et les rails du plafond, tout est soigneusement retiré: “On construit à l’envers jusqu’à retomber au gros œuvre”, explique-t-il. C’est alors seulement que viendra la 2e phase de l’opération: la démolition à proprement parler, soit l’écrasement du bâtiment vidé à l’aide d’une pelleteuse.

Chaque jour, c’est une benne de 30m3 de bois, ferraille ou autres déchets non recyclables (comme le plastique) qui est extrait du chantier. “Le travail de tri se poursuivra après l’arrivée de la pelleteuse”, termine le chef de chantier, “de manière à ce que le concassé obtenu après la démolition soit propre et valorisable”. La piscine Monjauze, une fois rasée, cédera la place à un parking de 95 places.

Deconstruction piscine2

Deconstruction piscine4

Deconstruction piscine5

Deconstruction piscine6

Deconstruction piscine7

Deconstruction piscine8

Deconstruction piscine9

Deconstruction piscine10

Deconstruction piscine11

Deconstruction piscine12

Deconstruction piscine14

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Mot clé

Laisser un commentaire