L'actualité en continu du pays de Brive


La page urbaine s’écrit de concert

intro page urbaine

Imaginer le visage de la ville de demain, tel est l’esprit de la page urbaine. Réalisé par les services municipaux, ce document (à télécharger via ce lien) entend actionner tous les leviers possibles pour rendre la ville plus attractive. Soumis à la concertation et ouvert aux évolutions avant d’être débattu et voté en conseil municipal à la rentrée, il a été présenté vendredi 1er et lundi 4 juillet à la CCI aux secteurs professionnels.

presentationDepuis sa présentation au conseil municipal en mai dernier, l’avant projet de la page urbaine est soumis à un large processus de consultation. C’est la synthèse de ce document d’une centaine de pages qui a été présentée dans les instances participatives, aux conseils de quartiers et des sages en juin, et dernièrement aux secteurs professionnels: vendredi 1er juillet aux commerçants, lundi 4 aux représentants du bâtiment, notaires, architectes, experts-comptables et agents immobiliers. “Ce document est une pâte à modeler que nous devons former ensemble”, a indiqué Frédéric Soulier, maire de Brive et président de l’Agglo, accompagné par Olivier Nicaud, directeur des services techniques de l’Agglo et de la Ville, qui a pris en charge la présentation.

Cette page urbaine qui embrasse une “perspective globale du résident, du chaland, du stationnant et du circulant”, entend faire réfléchir à la ville de demain, “dans 20 ou 30 ans”, a poursuivi Frédéric Soulier. Il dresse toute une série de constats et actions: “On regarde les évolutions comme les dégradations. On ne se cache pas les choses.” Tout est posé à plat: le taux de vacance des logements qui atteint les 13% en centre-ville quand la moyenne nationale est comprise entre 8 et 10%; mais aussi le recul démographique de la ville qui compte aujourd’hui 46.794 habitants, soit 5.000 de moins qu’il y a 40 ans dont 3.600 perdus sur la dernière décennie.

conference cci  Brive plus attractive4“Nous avons tous les mêmes objectifs”, a prolongé Jean-Louis Nesti, président de la CCI de Corrèze: “Rendre la ville plus attractive, faire vivre nos commerces et amener du monde dans nos rues.” L’enjeu selon le maire: “Passer le cap des 50.000 habitants d’ici 10 ans”. Un seuil à dépasser pour pouvoir être crédible depuis Paris et exister dans une grande région où nous ne représentons que 2%: “Nous sommes une population micro dans un territoire macro.”

conference cci  Brive plus attractive2Un territoire qui doit relever les défis de demain. Face aux inquiétudes d’un des professionnels sur l’implantation de nouveaux espaces commerciaux en périphérie, le maire a expliqué que les projets de ce type étaient effectivement nombreux sur Brive Laroche. “Mais nous les refusons tous. Il n’y aura pas un m2 de plus de surface commerciale. Nous avons déjà 2.260 m2 de commerce par habitant. C’est deux fois la moyenne nationale. On est donc en suréquipement. Pour autant, a-t-il nuancé, il est difficile d’empêcher un privé d’investir.” Reste que, concernant les 53 hectares de l’ancien aérodrome, ils seront consacrés à l’industrie.

Quant à Brune, il sera dédié au tertiaire. “On souhaite créer un mini quartier de la Défense, mais avec la chaleur de notre sud ouest. On pense aussi à le relier au centre-ville.” Une autre nouvelle liaison a été discutée en réponse aux craintes d’un commerçant quant à l’engorgement de l’avenue de Bordeaux, probablement accru avec l’essor de Brive Laroche: “Une voie va être construite du côté de Saint Pantaléon, au bout de l’ancienne piste, au nord du site. Elle sera raccordée au rond-point du Pigeon blanc.”

conference cci  Brive plus attractive3Enfin, le stationnement s’est aussi révélé une problématique importante durant les échanges. “Il perdure alors que la population diminue”, a pointé un monsieur dans le public. En réponse à cette intervention, le maire a indiqué que le stationnement de courte durée sera généralisé en centre-ville avec 859 places gratuites pendant 30 minutes. Il a aussi reconnu que la ville avait besoin de parkings nouveaux et modernes. Une opération sur l’îlot Churchill offrira ainsi 300 nouvelles places en souterrain. En surface, outre les commerces au rez-de-chaussée, le bâtiment qui sortira de terre réunira les résidences autonomes du Chapeau rouge et des Genêts aux Chapélies. Quelques logements sont aussi prévus au dernier étage. Entre 70 et 80 seront également créées sur l’îlot du Chapeau rouge ainsi qu’une trentaine à l’îlot Massénat.

dossier dans le brivemagLe maire a rappelé que les professionnels pouvaient apporter leurs contributions à ce projet sur le nouveau site de la ville brive.fr. La population dans son ensemble y est aussi invitée. Une fois que toutes seront restituées, le grand public sera invité à une réunion à l’espace Chadourne, le 6 septembre. Dernière étape du processus: les débats et le vote du projet au conseil municipal du 21 septembre.

 

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Mot clé

Laisser un commentaire