L'actualité en continu du pays de Brive


La mobilisation contre la réforme des retraites toujours aussi puissante

Le départ du cortègePari réussi pour les syndicats, ils étaient encore des milliers ce matin à manifester à Brive comme dans les 220 autres villes de France. Sans doute un peu plus de 10.000 manifestants se sont retrouvés sur le coup des 9h30 devant la salle des Trois provinces. Un rassemblement imposant, ouvert pour la première fois par des femmes.Les femmes en tête de manifestationUne jeune maman manifeste avec son bébé dans la poussette. Sur les poignées, une pancarte “au chevet” du BB qui dort à poings fermés. “Ma maman s’occupe de moi, il ne faut pas la punir pour ça.” Un exemple et un symbole pour ces centaines de femmes qui ce matin ouvraient la manifestation dont le départ avait été donné devant la salle des Trois Provinces. Dans le cortège, des manifestants inhabituels comme si le samedi tout était permis. Des femmes en grand nombre qui dans une grande majorité n’ont pas la possibilité de pouvoir faire grève en semaine. Dans les rangs également, des lycéens, des étudiants se mêlent à ce flot de manifestants issus du service public mais aussi très largement des boîtes du privé. “Je n’ai pas envie de bosser jusqu’à 70 ans, la vie ne doit pas se résumer qu’au travail”, explique Marie, étudiante à Limoges.

Rue MassenatUne manifestation, une de plus et ce vent de révolte contre cette réforme des retraites ne faiblit pas selon les syndicats. “C’est énorme pour un samedi matin, nous n’avons que très rarement vu une telle mobilisation. Je pense que rien n’est joué, on a élargi la manifestation à des jeunes, à des gens qui ne peuvent pas toujours se libérer en semaine, c’est en train de monter en puissance, il va bien falloir que  le message soit entendu. Les gens manifestent pour la défense de l’âge de la retraite à 60 ans, mais aussi pour les salaires, les gens sont en colère, il va bien falloir que le pouvoir bouge”, a souligné Laurent Vialle  de la CGT. Le pari toujours un peu risqué de mobiliser des milliers de personnes un samedi matin a été gagné. Prochain rendez-vous le 12 octobre, pour une nouvelle journée de fronde contre cette réforme des retraites actuellement en discussion au sénat.

sens giratoire

chacun son drapeau

pencarte 2

pencarte 3

pencarte 4

ombres

le pont cardinal investi par les manifestants

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire