L'actualité en continu du pays de Brive


La femme à l'honneur pour l'anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme

Musee Michelet 01 pano

C’est un rendez-vous traditionnel dans les jardins du musée Edmond Michelet. Le collectif du 10 décembre rendait hommage hier soir, en présence de Christophe Patier qui représentait le maire, à la déclaration universelle des droits de l’homme dont nous fêtons cette année le 67e anniversaire. Discours, lectures, dépôt de gerbe, c’est la femme qui, cette année, est au cœur de l’évènement.

Musee Michelet 04Depuis 1998, c’est une date qui est devenue familière aux Brivistes. En ce 10 décembre, le centre Edmond Michelet s’associe aux commémorations liées à la déclaration universelle des droits de l’homme. Chaque année, il accueille une exposition et une cérémonie est organisée dans ses jardins par le Collectif du 10 décembre qui regroupe Amnesty international, CCFD-Terre solidaire, Citoyens du monde, Fraternité Edmond Michelet, Ligue des droits de l’homme, Mouvement de la paix, Peuples solidaires-Appels urgents et le Secours catholique.

Chacun est invité à rendre hommage aux défenseurs de la déclarations universelle des droits de l’homme de 1948. Des hommes et des femmes qui, au sortir de la guerre, et après tant de massacres, ont voulu mettre noir sur blanc ce qui, Musee Michelet 03à leurs yeux, représentait les droits fondamentaux des individus, quelque soit leur pays, leur origine, leur religion. Ce texte de 30 articles, écrits en français, fut proclamé au Palais de Chaillot, par l’assemblée générale des Nations-Unies, le 10 décembre 1948.

Comme chaque année, pour cet anniversaire, le Collectif du 10 décembre avait choisi de mettre en avant 2 articles de ce texte, les 1 et 2, mais appliqués plus particulièrement au respect et à la défense des droits des femmes. 150805-eleanor-roosevelt-jsw-109p_94af2607b8c2d02f356e6ae6dd1152a1.nbcnews-fp-1200-800L’occasion de rendre hommage aussi à Eléonore Roosevelt, première dame des Etats-unis entre 1933 et 1945 et qui fut, en 1946, le premier président de la Commission des droits de l’homme des Nations unies et qui joua, à ce titre, un rôle majeur dans la préparation de cette déclaration.

Ces articles sont les suivants: -Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité; et – Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, Musee Michelet 02que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté. Des mots qui résonnent de façon particulière au regard de ce qui se passe aujourd’hui dans le monde et dont les femmes, dans de nombreux pays, sont les premières victimes.

Dans ce cadre et sur ce thème, le musée Edmond Michelet présente une exposition jusqu’au 19 décembre. De plus, ce soir, le cinéma Rex projète à 20h le film d’Eric Guéret, Les Insoumises. Un documentaire sur des femmes qui, à travers le monde, se battent pour leur liberté.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire