L'actualité en continu du pays de Brive


La Bulle pour entrer en résonance

Magalie Barlet propose des massages sonores avec des bols tibétains. Une méthode éprouvée de relaxation profonde et douce basée sur les vibrations mise au point par le physicien et pédagogue allemand Peter Hess, qui s’adresse au corps et à l’esprit et permet d’évacuer les tensions.

Elle a appelé son autoentreprise “La Bulle” tant ce mot définit pour elle une de ses séances. “On se sent dans une atmosphère préservée, comme dans un cocon et on perd la notion du temps.” Nous avons testé pour vous sur une séance et fort est de constater que la méthode incite à un lâcher prise, rythmé par les vibrations transmises comme une marée à travers le corps.

Après un entretien pour connaître ce qui vous amène, Magalie Barlet vous installe habillé mais dépouillé de vos bijoux et autres colifichets sur une table de massage et vous enveloppe d’une couverture. Pas de musique d’ambiance ou d’encens à l’avenant qui pourraient perturber le ressenti. À portée, une panoplie de bols tibétains et de mailloches (maillets utilisés pour frapper les bols). “Ces bols ont différents diamètres en fonction du positionnement sur le corps et sont faits d’un alliage de douze métaux, argent, fer, mercure, cuivre, plomb… C’est leur mélange qui détermine leur qualité et leur puissance d’action.”

Au fur et à mesure de la séance, elle va positionner un ou plusieurs bols à différents endroits du corps. Elle utilise aussi un grand gong qu’elle promène autour de vous. “Je ne touche jamais la personne. En frappant les bols ou le gong, ils émettent un son et une vibration qui va agir sur l’eau que contient notre corps et se diffuser à travers les cellules apportant une détente.” Une façon d’évacuer les tensions accumulées pour retrouver le chemin de l’harmonie. “Si la personne est réceptive, il suffit d’une seule séance, pour d’autres il en faut plusieurs.” Selon qu’il s’agisse d’un massage découverte, relaxant ou harmonisant la séance dure de 30 à 75 minutes.

Dans une autre vie qui n’est pas si lointaine, Magalie Barlet était esthéticienne. La Creusoise est passée par l’école briviste de Sylvia Terrade et a exercé en institut plusieurs années. “J’ai toujours été animée par le sentiment de donner du bien-être et de la détente, mais je voulais aller plus en profondeur car l’esprit et le corps vont de pair.”

C’est lors d’un voyage en Inde que Magalie Barlet découvre les bols tibétains et entre littéralement en résonance. “Dès que je suis revenue en France, j’ai cherché une formation crédible. J’ai fini par trouver cette méthode mise au point par Peter Hess.”

Lors d’un voyage au Népal, cet ingénieur physicien et pédagogue allemand s’est intéressé au fonctionnement de ces bols chantants et leurs effets sur l’homme, il a observé l’importance du son lors des soins médicaux traditionnels chez les “Newar”, le plus ancien groupe ethnique dans la vallée de Katmandou. Sa technique de thérapie résulte de plus de 20 ans de recherche et d’expérience. “Elle est reconnue en Allemagne par le système de soins officiel et elle est même pratiquée dans les centres hospitaliers. Ça m’a confortée que j’étais sur la bonne voie. Ce que je propose sort des sentiers battus, mais j’y crois et je constate les bienfaits que procure les séances, les personnes sont plus détendues et regagnent du sommeil.”

Magalie Barlet pratique sur rendez-vous au domicile de la personne ou le samedi en cabinet. Vous pouvez la contacter au 06.20.79.13.83, sur son site labullesonore19.fr ou sur sa page Facebook.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire