L'actualité en continu du pays de Brive


L’ “Art Car” de Costa garé au Garage

Artcar1pano

A 15h, l’Art Car est arrivé du Mans par convoi spécial rue Edouard Herriot. La voiture de course réalisée à partir de panneaux de signalisation est l’œuvre de Costa, artiste qui vit et travaille dans le Périgord et compte parmi les plus côtés de sa génération. Réalisée en 2013 pour les 90 ans des 24 heures du Mans, elle fait partie des œuvres majeures de l’artiste présentées au Garage lors de l’exposition estivale qui ouvrira vendredi 17 juin à midi.

Artcar5Lorsque la remorque s’est ouverte, dévoilant la voiture de course spectaculaire, Fernando Costa s’est fendu d’un large sourire. Deux ans qu’il ne l’avait pas revue. “La dernière fois, c’était aux Invalides à Paris. Elle me manque. Sa création a été un moment incroyable“, confie l’artiste, en observant d’un œil attentif le transit de l’œuvre de la remorque à l’espace du Garage. Une manœuvre délicate confiée à Philippe qui fait partie de l’Oak Racing, l’écurie de Jacques Nicolet, le propriétaire de l’œuvre qui l’a gracieusement prêtée pour l’exposition à Brive.

Artcar6C’est dans les années 1970, à l’initiative du commissaire-priseur Hervé Poulain, que cette coutume de confier à un artiste le soin de “looker” une voiture de course est née. Depuis, des artistes tels que Calder, Warhol ou encore Jeff Koons s’y sont frottés. Et même le maître à penser et à faire de Costa: Cesar. Le sculpteur précurseur avait, dès les années 1950, initié les compressions de matières. Ce que l’autodidacte Costa, délaissant l’hôtellerie, a poursuivi dans les années 2000, en utilisant les panneaux de signalisation récupérés avant qu’ils ne soient jetés. Ce matériau, l’artiste le découpe et l’assemble par fragments au fer à souder.

Artcar7Un modus operandi gai et coloré qui a séduit le président d’Oak Racing. “Il m’a proposé en 2013 d’être le 18e artiste au monde à réaliser cette œuvre d’art.” Deux mois de travail, 250 kilos de plaques émaillées et quelque 20.000 points de soudure ont été nécessaires au recouvrement complet du châssis. “C’était un rêve de réaliser cet art car“, raconte l’artiste séduit par l’ambiance des circuits, passionné par les 24h du Mans, mais de son propre aveu nul en mécanique. Elle est encore tout équipée. Elle a toujours le volant, les freins d’origine et même des pneus pluie. Seul le moteur a été retiré. C’est sa sœur jumelle, à la carrosserie recouverte d’adhésifs copiant à l’identique le travail de l’artiste, qui a été engagée en championnat du monde.

Artcar9Reste que l’œuvre de l’artiste, elle aussi, en a fait du chemin; comme les autres œuvres de Costa d’ailleurs, exposées dans le monde entier. Plusieurs d’entre elles dont des “gros bébés”, un bibendum et même un cercueil, seront présentées à l’occasion de la grande exposition estivale que les Villes de Brive et Périgueux ont décidé d’organiser ensemble.

Avis de recherche : l’artiste est à la recherche des Brivistes lui ayant donné il y a quelques années des plaques « Superénergic ». Si vous vous reconnaissez, merci de contacter le musée Labenche au 05.55.18.17.70 ou musee-labenche@brive.fr.

Exposition Costa du 17 juin au 18 septembre au Garage, 19, 21 avenue Edouard Herriot à Brive. Entrée libre. Plus d’infos au 05.55.88.80.81. Vernissage le samedi 25 juin à 18h en présence de l’artiste.

Artcar2

 

Artcar4

 

Artcar8

Artcar10

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire