L'actualité en continu du pays de Brive


Jean-Pierre Mocky : Grande leçon pour un grand bonhomme

jean-pierre-mocky1-pano

69 ans qu’il fait du cinéma. Jean-Pierre Mocky, place à part, mais si précieuse et singulière dans le cinéma français, animait une Grande leçon au Théâtre. Une aubaine, un régal, une leçon de jeunesse.

jean-pierre-mocky4Ceux qui n’ont pas vus ses films et ceux qui ne connaissent de lui que son nom ont l’image d’un provocateur, d’un vieil anar qui s’en donne à cœur joie parce qu’il est libre. Libre de penser ce qu’il veut et de le dire. L’homme a du charme, beaucoup de charme. Et puis il y a l’écharpe en laine tricotée, les baskets et le costume en Prince de Galles, impeccablement coupé et puis tout le reste qui va avec.

Il n’a épargné personne lors de cette grande leçon. Un panoramique du cinéma français, américain, italien et de ceux qui l’ont fait. Jean-Pierre Mocky se souvient de tout. Les a tous connus. C’est un livre d’histoires, presque toutes gaies, même si elles sont tristes, qu’il ouvre et feuillette. Aux enfants : il dit qu’il faut savoir ce qu’on veut faire. Aux jeunes qu’il ne faut pas ressembler aux autres, à la télé : qu’on a du mal à en sortir après y être rentré. On en prend pour son grade et on en redemande.

Gérard Depardieu en preneur d’otage et Pierre Richard en président de la République kidnappé par son jardinier seront à l’affiche de son prochain film. Les lumières se sont éteintes. Le grand Monsieur s’en est allé et c’est tellement dommage. Pendant deux jours, il a signé pour tous ceux qui ont eu la chance de l’acheter : Mocky soit qui mal en pense, aux éditions du Cherche Midi.

 

A propos de la Foire du livre 2016, vous pouvez consulter nos précédents articles:

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

Laisser un commentaire