L'actualité en continu du pays de Brive


Ils sont désormais parés pour faire de bons délégués

Journée de formation aux rôles de délégué

Ce matin, un vent de jeunesse soufflait aux archives. Une trentaine d’élèves de 4e et de 3e du collège Rollinat étaient dans les lieux. Tous délégués, ils étaient présents dans le cadre d’une journée de formation à ce rôle pour lequel ils ont été élus par leurs camarades, en début d’année. Une initiative portée par l’établissement pour les ouvrir à l’idée de citoyenneté. Mieux, pour leur faire vivre et comprendre cette valeur.

Chacun sa méthodeUne fois passée la peur de se présenter en début d’année scolaire pour l’élection des délégués de classes et la satisfaction d’avoir obtenu le plus de voix et d’avoir été élus par leurs camarades, tout reste encore à faire pour les délégués de classe. En quoi va consister leurs rôles? Quels seront leurs droits, leurs devoirs? Beaucoup de questions auxquelles cette journée permet de répondre.

Les élèves élus, présents ce matin aux archives municipales, ont été réunis par le dynamisme de leur professeur d’histoire-géographie Roger Chazal et de Christine Jordan, conseillère d’éducation. “Chaque année, les établissements ont l’obligation de proposer aux délégués une formation à ce rôle et à la citoyenneté. Cela s’inscrit dans leur programme d’éducation civique”, explique Christine Jordan. “Nous avons opté pour une journée complète, en collaboration avec les archives mais aussi la mairie”, poursuit la conseillère.

Christine Jordan, conseillère d'éducationEn effet, cette matinée s’est poursuivie par une visite de l’Hôtel de ville et la rencontre de Nicole Chaumont, maire adjoint en charge des affaires scolaires. Une initiative originale et intéressante que le collège Rollinat est le seul à avoir mis en place et qui vise deux objectifs particuliers: faire connaître aux délégués leur établissement, ses principales instances, les droits et les devoirs des élèves et des délégués, tout cela remis dans un contexte historique, pris en charge par le professeur d’histoire géographie.

Eric à gauche et Mélissa, au milieu font partie de la trentaine de délégués à participer à la journée de formationMélissa est élue déléguée chaque année depuis son entrée en 6e. “La première année, je voulais voir ce que c’était, assister au conseil de classe. Maintenant, je commence à connaître. Il ne faut pas être timide mais disponible et à l’écoute.” Pour Eric, c’est tout nouveau mais il prend déjà son rôle de délégué très à cœur. “Tout le monde dans la classe a voulu que je me présente. Je l’ai fait et j’ai été élu. Nous sommes vraiment des relais entre les professeurs et la classe. Par exemple, quand il faut faire part de difficultés avec un enseignant, je vais le voir et parle au nom de l’élève.” Et de conclure : “Le délégué est vraiment indispensable”.

Roger Chazal, professeur d'histoire-géographie à Rollinat

Leurs droits et leurs devoirs leur sont expliqués et des conseils leur sont prodigués. Il est important que cette valeur de citoyenneté incarnée dans le rôle de délégué soit comprise pour être endossée au mieux. Pour cela, rien de tel que des exemples précis, “vivants”. Cet après-midi, les élèves ont été au cœur du concret puisqu’ils ont rejoint la mairie de Brive, l’ont visitée et y ont retrouvé Nicole Chaumont, maire-adjoint en charge des affaires scolaires.

Grand comme ça explique Thierry Pradel

Quand l’élue de la Ville parle aux élus de leur classe, forcément, la théorie prend vie. La maire adjoint a dévoilé aux élèves qui ont pris place dans la salle du conseil municipal la vie d’une mairie, son fonctionnement, le rôle du maire. “Plus tôt ils sont initiés à la citoyenneté, plus l’influence sur leur vie au quotidien sera forte et bénéfique, je pense”, confie Nicole Chaumont, visiblement séduite par cette initiative à laquelle elle accepte de participer pour la seconde fois.

Avant que les élèves ne s’attaquent aux autres ateliers qui leur ont été préparés, parmi lesquels le travail sur la délibération de 1944 donnant le droit de vote aux femmes, Nicole Chaumont a fait partager la passion qu’elle porte à sa mission : “Après 40 années dans l’Education nationale, j’avais envie de continuer d’œuvrer auprès des jeunes, pour la Ville”. Un enthousiasme communicatif.

Dans le ventre des archives

Madame Chaumont

Lire un plan

pano jeunes

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire