L'actualité en continu du pays de Brive


Hubert Haddad reçoit le Grand prix de poésie Mallarmé

Prix Mallarme et poesie H Haddad1 pano2

“Je suis d’abord poète.” Heureux, Hubert Haddad ! Tout particulièrement. On ne compte plus les distinctions qui ont honoré cet auteur d’une oeuvre immense et protéiforme, mais “c’est la première que je reçois un prix spécialement pour un recueil de poèmes”.

Prix Mallarme et poesie H Haddad7On le sent troublé et ça lui donne encore plus d’ellipses dans le langage. “Indépendamment du point de vue honorifique”, ce qui le touche aussi dans ce prix, c’est le nom. “Je me souviens, quand j’étais ado, après Rimbaud et Beaudelaire, j’ai découvert Mallarmé. C’est un peu émouvant, comme un retour... Et je le lis toujours”, se hâte-t-il de préciser.

Hubert Haddad fait partie de ces rares écrivains qui excellent dans tous les domaines. Essayiste, dramaturge, romancier, poète, histoire d’art ou de l’actualité… bref un écrivain voyageur au fil des mots qui se coltine au monde de façon tout à la fois bohème et poétique.

Prix Mallarme et poesie H Haddad3La noble institution a salué autant le recueil que l’homme. “Il y a deux sortes de livres, ceux qui se lisent facilement et ceux qui vous arrêtent”, distingue François Montmaneix, président de l’Académie Mallarmé qui avait fait le déplacement avec Lionel Ray. “Ce sont les livres qui vous arrêtent qui paradoxalement vous mettent en mouvement, vers soi et vers les autres. La Verseuse du matin a ce pouvoir par le ton d’une qualité exceptionnelle et par la simplicité de cette vérité de parole. L’évidence se laisse traverser sans se dissoudre. Il en émane une musique prégnante et chantante.”

Prix Mallarme et poesie H Haddad1 pano1

Traditionnellement depuis une vingtaine d’années, ce prix prestigieux est décerné lors de la Foire du livre de Brive et c’est donc des mains de la conseillère municipale Anne Colasson que le lauréat a reçu son prix. Et à tous ceux qui se demanderaient encore si la poésie n’est pas une chose désuète et peut encore prétendre à un avenir autre que confidentiel, François Montmaneix aura été rassurant: “Nous sommes dans une époque poétique d’une richesse extraordinaire”.

Prix Mallarme et poesie H Haddad4

 

 

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles :

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire