L'actualité en continu du pays de Brive


Histoire et mythologie revisitées

Exposition st liberal1pano

Vous avez jusqu’au 13 mars pour découvrir à la chapelle Saint-Libéral l’exposition consacrée à l’artiste Marie-France Avenel. De multiples fois récompensée, cette peintre autodidacte résidant à Montignac sera d’ailleurs présente les samedis après-midi pour livrer quelques clés de son univers peuplé des mythologies du monde ou de faits historiques. Une peinture que l’artiste souhaite “distrayante”, mais pas si naïve qu’il n’y parait.

 

Exposition st liberal5“J’aime beaucoup voyager avec les explorateurs. Mon préféré, c’est James Cook”, confiait vendredi soir l’artiste lors du vernissage. Elle avoue tout aussi humblement “une passion pour l’archéologie, la paléontologie, l’histoire en général”. La quarantaine de tableaux accrochés aux cimaises de la chapelle illustrent assurément cet engouement prolixe. S’y côtoient dans un artistique désordre chronologique des scènes relatant toutes époques et continents: Toussaint Louverture, la Révolte des escales à Haïti, Charles Darwin aux Galapagos, Monsieur de la Pérores à l’Ile de Pâques, Stanley retrouvant Livingstone, Cortes et Moctezuma, Nobile et Amundsen survolant l’Arctique, Spartacus tout autant qu’un Départ aux croisades, une lice d’un temps moyenâgeux ou la vie de nos lointains ancêtres Cro-Magnon…

Exposition st liberal3Loin de se cantonner aux faits historiques, Marie-France Avenal revisite avec autant de faconde et de couleurs les légendes qui peuplent la mythologie, donnant sa version du Cheval de Troie comme d’Ulysse et les sirènes. Elle s’octroie aussi quelques incursions du côté de ses Souvenirs d’Afrique et des extrapolations avec une future Station orbitale habitée à tous les étages. Ses toiles fouillent de détails et anecdotes. Qu’on la taxe de “naïf” l’indiffère: “du moment qu’on me laisse faire ce que je veux”, répond-elle joyeusement.

Exposition st liberal2L’artiste expose ainsi en permanence, récolte au passage médailles et prix, et se vend un peu partout à travers le monde. Cette autodidacte peint avec un égal bonheur depuis 40 ans. D’abord en secondant son mari dans son atelier de vitrail pour très vite se consacrer entièrement à son inspiration. “Mon but est que ma peinture soit distrayante”, assure-t-elle. Distrayante certes, mais documentée assurément. “Chaque oeuvre est le fruit d’une inspiration très savante”, constatait Christophe Patier, premier adjoint au maire en saluant à travers cette “chatoyante invitation à découvrir son monde” son “style immédiatement reconnaissable, une vraie signature”.

Exposition st liberal4“C’était un profond souhait d’accrocher mes toiles à Brive”, assure Marie-France Avenel qui explique le long de travail pour réaliser ces compositions élaborées avec beaucoup de minutie et de fantaisie. Une exploratrice elle-même qui voyage au fil de chaque toile avec comme bagage un seul pinceau. “Il est bien rond au début et à la fin il reste juste ce qu’il faut de poils pour les détails les plus fins.”

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter notre précédent article:

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire