L'actualité en continu du pays de Brive


Histoire d'argent au conseil d'agglo

Le conseil communautaire parlera chiffres ce soir. Au programme des débats en effet, les orientations budgétaires pour l’année 2013. Un budget qui, selon les propres termes de Philippe Nauche, député-maire de Brive et président de l’Agglo, “n’est pas révolutionnaire mais dans la continuité“.

“Mens sana in corpore sano”. “Un esprit sain dans un corps sain”, ou plutôt en l’occurrence, “un budget sain dans une Agglo saine”. C’est ainsi que Philippe Nauche a présenté ce matin à la presse les orientations budgétaires 2013 qui seront débattues et votées ce soir en assemblée. Un budget dans la continuité de ce qui a été entrepris dans les années précédentes “avec toujours” précise-t-il, “le souci de la maîtrise des dépenses“. Le budget global, qui regroupe 7 grands secteurs, s’établit à 105,8 millions d’euros. Les investissements mobiliseront près de 40 millions.

Le plus important est le budget principal qui est prévu à 60,9 millions, 6 de plus qu’en 2012, essentiellement en raison de la prise de compétence par l’Agglo de tout ce qui touche à la petite enfance et notamment de la prise en charge des personnels concernés. Dans ce budget principal, les dépenses de fonctionnement “sont maîtrisées” insiste le président, “ce qui nous permet de couvrir, comme l’an dernier, l’annuité de l’emprunt contracté pour le développement des zones d’activité (800 000 euros) et donc, contrairement à certaines craintes et critiques, de ne pas faire supporter le poids de la dette de l’agglo par les communes qui y entreront bientôt“. Pour les recettes, la visibilité n’est pas suffisante pour se prononcer puisque l’Agglo attend de savoir le montant des dotations de l’Etat mais selon Philippe Nauche, “les orientations s’inscrivent dans un objectif de maintien de la fiscalité locale“.

Les investissements, dans le texte qui sera débattu ce soir, s’élèvent, pour leur part, à quelque 40 millions d’euros, dont près des 2 tiers se concentrent sur l’eau et l’assainissement. Pour l’eau, il y aura cette année de très gros travaux entrepris et en particulier sur “Pigeon blanc”, la station d’eau potable située sur la Vézère à la limite d’Ussac et de Brive. Travaux sur les équipements, et travaux pour diminuer l’acidité de l’eau de cette rivière, par ailleurs très bonne à la consommation. L’assainissement bénéficiera, quant à lui, d’un rythme similaire aux années précédentes avec 4 millions d’investissements. Des chantiers qui, il faut le noter, profite en très grande majorité, aux entreprises du bassin de Brive.

Notons enfin dans le domaine des transports, l’Agglo étant propriétaire des matériels roulants du réseau Libéo, elle lance un appel d’offre pour acquérir un minibus urbain, d’une capacité de 20 à 30 places, qui viendra remplacer la navette qui devrait prendre une retraite bien méritée après de bons et loyaux services.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire