L'actualité en continu du pays de Brive


Gros enjeux pour les 24 heures de Brive

intro 24h

Rendez-vous ces jeudi 5 et vendredi 6 mai dans le parc de la Guierle pour les 24 heures de Brive. Cette année, la manifestation d’ultrafond accueille les championnats de France avec de gros enjeux et la présence du gratin comme des coureurs mythiques. Une affluence jamais connue dans l’histoire de la compétition. Pour cette 15e édition, le PBAC organisateur a donc vu les choses en plus grand.

 

portraitLe président Bernard Continsouzas n’en revient toujours pas : “Les places se sont littéralement arrachées. Nous avions ouvert les inscriptions en octobre et nous avons dû les arrêter en janvier, c’était déjà complet. Nous n’avons pourtant pas fait davantage de publicité, mais c’est la course où il fallait être”, expliquait-il à quelques jours de l’événement lors de la conférence de presse de présentation. Pour l’adjoint aux sports Jean Santos, “un tel engouement n’est pas un hasard, mais est lié à la qualité de l’organisation des 14 précédentes éditions et à l’équipe exceptionnelle de bénévoles“. Preuve aussi que la manifestation a incontourbalement “trouvé sa place dans le calendrier, au week-end de l’Ascension”.

pano conf 24h

Il faut dire que l’édition 2016 se double du rendez-vous national de la discipline, le quatrième à l’actif du Pays de Brive athlétique club. Une occurence qui n’explique pas totalement pour le président l’affluence suscitée par la manifestation briviste. “C’est du jamais vu dans l’histoire des championnats.” Il faut dire que se profilent à l’horizon d’octobre les championnats d’Europe de la discipline à Albi. Il y a donc bien plus que le titre national en jeu: “Pour beaucoup, il s’agit de maintenir ou d’obtenir un ticket pour l’équipe de France, et avec l’accès au niveau européen”. La bataille promet d’être rude, d’autant qu’un seul se serait vu pour l’instant confirmer sa participation.

sylvie peuchAlors évidement, il y aura le gratin de l’ultrafond. “Toute l’équipe de France actuelle sera là au grand complet, plusieurs champions de France, d’Europe et même du Monde des 100km ou 24h… On a aussi des inscriptions mythiques.” Entendez par là, des “légendes” comme Pascal Fétizon ou Jean-Gilles Boussiquet, aux palmarès qui n’en finissent pas d’allonger les performances. Beaucoup de “monuments” aussi qui flirtent ou ont déjà passé la barre des 250km. Ils sont environ 190 à répondre aux critères du championnat. Avec à la clé, 11 titres nationaux décernés: celui de champion de France toutes catégories, ceux dans chaque catégorie et, pour la première fois, celui par équipe club.

Le rendez-vous se veut aussi open et beaucoup ont voulu s’aligner aux côtés des tenants de la discipline. “Nous avons ouvert une liste d’attente tellement nous avons reçu de demandes.” Sans compter que la surprise peut venir d’un de ces coureurs de 100km sans référence sur 24h. “Certains nous ont adressé des lettres de motivation, une est même venue de Saône et Loire plaider sa cause à Brive…”, s’étonne encore Bernard Continsouzas. Dans ce très beau plateau, il faut saluer la présence de 8 coureurs du PBAC dont Sylvie Peuch, plusieurs fois championne du monde par équipe.

“Il y a pratiquement tous les meilleurs coureurs, hommes et femmes, du moment“, insiste Alain Father, délégué technique ultrafond au sein du CNCHS (Commission des courses hors stade de la FFA). Rien d’étonnant pour le spécialiste qui connait la réputation de l’organisation briviste: “Quand on parle des 24 heures, on parle de Brive. Au même titre qu’il y a Millau pour les 100km”.

24h p2Ils et elles seront donc quelque 230 au départ. “Nous avons les conditions idéales pour voir de bonnes distances et pourquoi pas des records, surtout chez les hommes. On peut espérer que 2 ou 3 dépassent les 250km. Ça se présente comme une très belle édition avec du beau spectacle, les victoires seront disputées chez les garçons comme les filles jusqu’au bout de la dernière heure.” L’inconnu viendra de la météo: “le mieux serait qu’il ne fasse pas trop chaud et pas trop humide”.

Vu le nombre plus important de participants, le circuit habituel a été allongé à 1300 mètres. “La boucle supplémentaire emprunte un chemin de castine large et ombragé, sans angle saillant.” Le départ sera par ailleurs donné devant la mairie à 10h le jeudi.

24h de nuitIl y aura aussi davantage d’animations dans la salle Brassens tout au long de la manifestation: orchestre, démonstrations de taï-chi, danse contemporaine, chanteurs, zumba… Sans compter d’autres actions venues profiter de la notoriété de l’événement. Le jeudi après-midi, la Ligue du Limousin et le comité départemental d’athlétisme feront de la promotion devant le Théâtre en proposant des ateliers baby athlé, kid athlé, remise en forme, marche nordique…

“Nous espérons aussi comme chaque année que le public se relaiera tout au long de ces 24 heures pour soutenir les coureurs. Il y a des moments clés, comme le passage des 100km, vers 20h le soir. Mais pour tout le monde, le plus éprouvant, c’est surtout la nuit, alors un peu de réconfort est bienvenu.” Le président du PBAC en est sur: “ce sera une grande fête des 24 heures”.

Toutes les infos, liste d’engagés et parcours, sur le site www.24h-brive.fr sur lequel vous pourrez suivre en direct l’évolution de la course les 5 et 6 mai.

intro 24h 2

pano 24h

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire