L'actualité en continu du pays de Brive


Veille de Saint Valentin, c’est Gros Câlin

À la veille de la Saint Valentin, ça vous dit un Gros-câlin ? On vous parle bien sûr de cette fable humoristique de Romain Gary. Elle est jouée ce soir jeudi 13 février à 20h30 au théâtre de la Grange à Rivet. L’histoire d’un homme qui se débat dans une vie qu’il voudrait joyeuse… Avec un python !

Gros-Câlin, c’est son nom. Et il s’enroule autour de son propriétaire et l’étreint sans modération. Car Monsieur Cousin, timide statisticien noyé dans un Paris trop grand pour lui, l’a adopté pour combler son manque de tendresse. « Lorsqu’un python s’enroule autour de vous et vous serre bien fort, la taille, les épaules, et appuie sa tête contre votre cou, vous n’avez qu’à fermer les yeux pour vous sentir tendrement aimé. C’est la fin de l’impossible, à quoi j’aspire de tout mon être. Moi, il faut dire, j’ai toujours manqué de bras. Deux bras, les miens, c’est du vide. Il m’en faudrait deux autres autour. »

Mais la vie avec un python n’est pas sans répit. Il faut le nourrir sans transiger avec les lois de la nature et supporter les sarcasmes de ceux qui n’aiment pas les reptiles. Heureusement, Monsieur Cousin est optimiste et ne renonce jamais. Il est amoureux de Mademoiselle Dreyfus, sa collègue de bureau, « une Noire de la Guyane Française ». Il se dit que forcément, elle adorera vivre avec un python… Portée par la compagnie La Nuit se lève, cette fable humoristique de Romain Gary, parue sous son pseudonyme Émile Ajar, est un seul en scène de Denis Rey, un solo basé sur les confidences d’un être en mal d’amour, le récit d’une aventure tragi-comique. Servi par un beau texte. C’est tout à la fois drôle et pathétique, absurde et émouvant. Humain tout simplement. “La vie est une affaire sérieuse, à cause de sa futilité.”

Gros-Câlin, jeudi 13 février à 20h30 au Théâtre de la Grange, 12 rue René Glangeaud. Durée: 1 heure 20. Tarifs de 11 à 7 euros. Infos au 05.55.86.97.99 et sur theatredelagrange-brive.com.

Photos Justice Ducat

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire