L'actualité en continu du pays de Brive


François Busnel, président de la Foire du livre, esprit rebelle !

François Busnel, prochain président de la Foire du livre, qui se déroule en novembre, était aujourd’hui, à Brive pour annoncer officiellement ses principaux invités de marque. Et c’est du lourd. Mais aussi pour annoncer comment il entend présider cette Foire. Petit extrait.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue dans le bureau de Frédéric Soulier, maire de Brive, François Busnel a marqué les esprits par sa détermination, sa liberté de ton et son esprit rebelle. Et ça fait du bien ! La 40e Foire du livre promet !

On commence par présenter quelques invités de marque du président François Busnel qui seront donc présents à la Foire du livre : Douglas Kennedy, Sylvain Tesson, Ninba Bouraoui, Cécile Coulon, Marie Vingtras, Joann Sfar, Christophe Blain, Mathieu Sapin… Il y aura d’autres surprises parmi près de 400 auteurs tous styles confondus. Le programme complet sera bientôt disponible.

 

 

Ensuite, on peut passer au discours, certes officiel, mais rempli de détermination d’un homme, écrivain, journaliste, producteur, qui semble vivre dans son temps, connecté au réel… En tout cas attentif au monde dans lequel il vit. Amoureux et défenseur du livre, des livres, qui sont pour lui un moyen d’émancipation, de rébellion.

« Je ne suis pas venu pour inaugurer des chrysanthèmes », prévient François Busnel. Le ton est donné pour celui qui connait Brive, pour y être déjà venu et pour qui il a une affection toute particulière pour « des raisons intimes et personnelles ». Brive est un lieu de rencontres c’est certain. Pour François Busnel, la Foire du livre est aussi le parfait endroit pour faire de Brive un lieu de rébellion. Comment ? En lisant bien entendu !

« Les livres ne sont pas des objets que l’on met pour faire jolie sur une table basse. Ce sont des choses qui sont là, très facile à trouver, qui sont là pour trouver l’inspiration et changer la vie quotidienne. Quand le public a la possibilité, la chance de pouvoir échanger avec des écrivains qui viennent de partout, qui écrivent sur tous le sujets, de pouvoir assister à des tables rondes c’est véritablement mener une politique culturelle. Et c’est ce qui se passe à Brive. »

« Être président est pour moi une mission qui reflète mes obsessions. Les nouvelles voies, les nouveaux talents. Un événement comme la Foire du livre a pour rôle de faire monter des voies nouvelles, ne pas attendre les prix littéraires, que les médias consacrent un écrivain… »

« Acheter un livre permet paradoxalement de s’enrichir, ils permettent d’interroger le monde qui a tendance à se replier sur soi, qui célèbre le narcissisme, le cynisme, la raillerie. La lecture ouvre de nouvelles perspectives. Lire c’est prendre un risque majeur. Celui d’être détourné de la voie sur laquelle vous étiez peut-être parfois confortablement engagé. On s’ouvre d’autres horizons, on se remet en question, on réinvente les choses, on bouscule le décor. Et on oublie de s’endormir. Les livres ne changent pas le monde mais en revanche, ils peuvent vous changer vous. »

La volonté du président Busnel est claire. Donner envie de lire à tous car la lecture peut sauver un monde qui part à la dérive. La programmation de la 40e Foire du livre reflètera sans doute cette volonté. Petit clin d’œil de la journée, au moment où François Busnel était en conférence de presse, un groupe de jeune manifestait à l’extérieur pour une prise de conscience de l’urgence climatique. Leurs slogans en faveur du climat ont raisonné sous les fenêtres de la mairie.

François Busnel pourrait être le leader d’une manifestation dans un autre registre où le slogan pourrait être : Des livres, des librairies et des bibliothèques partout !!! Il raisonnera sans doute en novembre sous la halle Brassens et aux Trois Provinces.

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Julien Allain, Photos : Fatima Kaabouch

Laisser un commentaire

quatre + 7 =