L'actualité en continu du pays de Brive


France-Galles: “ça va être très fort !”

C’est leur dernier rendez-vous du Tournoi des 6 Nations. À Brive depuis lundi soir, les Bleues se préparent à affronter les Galloises samedi 18 mars à 21h au stadium. Avec conviction et la forte envie d’affiner leur jeu en vue de la Coupe du monde cet été. “On veut montrer qu’on est capable de faire des grandes choses”, assure leur capitaine Gaëlle Mignot. Une belle occasion aussi de promouvoir le rugby féminin.

 

Ce matin, le XV de France s’entrainait sur la plaine des jeux des Boriottes, sous le regard attentif de quelques admirateurs. “On revoie des points techniques, les touches, les passes… Après la grosse séance d’hier, aujourd’hui, on fait light. Demain ce sera plus intense”, commente la manager Annick Hayraud. Les joueuses n’en sont pas moins appliquées. Elles sont arrivées dans la cité gaillarde lundi soir, juste après leur victoire dimanche à Parme contre l’Italie (5-28). Cette deuxième victoire a fait indéniablement du bien aux Bleues à qui il aura suffi d’une première mi-temps pour s’imposer. Elles ont ainsi consolidé leur 3e place avec 11 points devant un Pays de Galles qui en affiche 6.

Même si les regards sont déjà tournés vers l’échéance du mois d’août et sa Coupe du monde, pas question pour autant de prendre ce dernier match à la légère: “Il faudra être vigilantes. C’est une lourde équipe, on a déjà perdu l’an dernier contre elle”, rappelle Annick Hayraud. “Il nous faudra montrer notre capacité à varier notre jeu et être plus constantes que sur nos derniers matchs. Ça va être très fort sur les premières 20 minutes“, prévoit la manager. L’occasion de voir évoluer certaines joueuses: “Chloé Pelle fait son entrée, Caroline Drouin fera son deuxième match.”

L’équipe de France sera menée par Gaëlle Mignot, capitaine des Bleues depuis 3 ans. Pour la talonneur originaire de Périgueux, ce ne sera pas un match tout à fait comme les autres. “C’est sur qu’il y aura beaucoup de gens qui viendront me voir. Toute ma famille est en Dordogne. Ce sera un bon soutien.” Pas de quoi troubler pour autant la titulaire qui, à 30 ans, s’apprête à vivre cet été ce qui pourrait être son dernier défi: remporter la Coupe du monde en Irlande. Sa solide expérience ne sera pas non plus de trop face aux Galloises. “L’enjeu, c’est de faire un match référence. On est assez déçues du Tournoi avec deux défaites contre des équipes majeures. On veut montrer qu’on est capable de faire des grandes choses.”

Composition de l’équipe: Avants: 1 Lise Arricastre, 2 Gaëlle Mignot, 3 Julie Duval, 4 Céline Ferer, 5 Audrey Forlany, 6 Marjorie Mayans, 7 Romane Menager, 8 Safi N’Diaye. Arrières: 9 Jade Le Pesq, 10 Caroline Drouin, 11 Caroline Boujard, 12 Elodie Poublan, 13 Caroline Ladagnous, 14 Chloé Pelle, 15 Jessy Tremoulière. Remplaçantes: 16 Wendy Divoux, 17 Rkya Ait Lahbib, 18 Lenaïg Corson, 19 Gaëlle Hermet, 20 Yanna Rivoalen, 21 Audrey Abadie, 22 Carla Neisen, 23 Patricia Carricaburu.

Billetterie au comité régional, avenue Léo Lagrange (place à partir de 6 euros, entrée générale 10 euros. Ouverture des portes du stade à 19h, début de la rencontre à 21h et repas de gala à 23h à l’espace Derichebourg. Vous pouvez également lire notre précédent article 6 Nations féminin: un France-Pays de Galle très attendu.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire