L'actualité en continu du pays de Brive


Foire du livre 2015: un cru exceptionnel

intro bilan foire

Il n’y a pas que le temps qui aura été au beau fixe ce week-end. Comme les températures, les ventes d’ouvrages à la Foire du livre atteignent, elles aussi, des sommets. Les chiffres définitifs ne seront connus que demain, mais Frédéric Soulier, en dressant tout à l’heure un premier bilan, a parlé de cru exceptionnel, avec un chiffre d’affaire tournant autour des 700 000 euros. Un record.

pano bilan maireCette 34e édition restera dans les annales comme la meilleure de toute l’histoire de la Foire du livre. Le total des ventes de livres, durant ces 3 jours, devraient tourner autour des 700 000 euros. C’est mieux que l’an dernier, et même mieux que 2013, qui était jusqu’à aujourd’hui la référence. Au palmarès des auteurs les plus vendus, pas de surprise en revanche à attendre. La liste n’est pas, à l’heure qu’il est finalisée mais elle devrait comporter en premier, l’indéboulonnable Christian Signol, et des noms comme Eric-Emmanuel Schmitt, Delphine Le Vigan ou encore Véronique Jannot et Michel Drucker.schimtt

En dressant ce premier bilan, Frédéric Soulier n’a pas caché sa satisfaction mais aussi une forme d’étonnement puisque, selon lui, “ces chiffres sont au-delà de nos espérances, que ce soit en ventes ou en fréquentation. C’est un carton plein car nous avions, en plus pour la première fois, l’ensemble des prix littéraires de la rentrée présents à Brive”. Selon le maire, “Brive est ainsi le premier rendez-vous littéraire de France en terme de ventes de livres” et cette Foire “fait de la ville la capitale des lettres et du plaisir de lire”.

prix goncourtUn plaisir porté notamment par l’initiative de l’opération Le temps du livre, souhaitée par la présidente de la Foire 2015, Danièle Sallenave. Durant 7 minutes, vendredi à 16h, dans la Foire, en ville, dans les écoles, dans les entreprises, tout le monde était invité à se poser, à prendre un livre et à lire. L’idée vient du lycée français d’Ankara où elle se perpétue depuis 15 ans. Une opération que Frédéric Soulier souhaite voir se pérenniser. Une envie doublement partagée par Danièle Sallenave qui, l’idée venant de Turquie, y voit, d’abord, une démonstration que ce qui vient de l’étranger n’est pas forcément à rejeter, même dans un pays comme la France qui a plutôt l’habitude d’exporter sa culture. Ensuite parce que ce Temps du livre “a éclos à Brive de manière magnifique” puisque précise t-elle, “d’innombrables demandes m’ont été faites pour qu’elle se déroule ailleurs, dans des écoles, des entreprises, de toute la France”.bogdanov

Cette Foire 2015 a respecté ses engagements en matière de diversité littéraire. Les libraires ont le sourire, les auteurs et les visiteurs aussi, “symboles de la réussite de ce rendez-vous” pour les organisateurs. Une réussite qui donne une nouvelle dimension à l’évènement. Témoin: l’engagement du CNL, le Centre national du livre, de 23 000 euros l’an dernier, était de 30 000 cette année et augmentera de façon significative pour l’édition 2016. Cette 35e Foire du livre se déroulera les 4, 5 et 6 novembre 2016. Rendez-vous est pris.

Sur cette édition de la Foire du livre de Brive, vous pouvez également consulter nos autres articles:

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire