L'actualité en continu du pays de Brive


Fête de la musique: amateurs et élèves du conservatoire donnent le la

Ce matin, le Conservatoire, la Direction de la culture et le Conseil municipal des jeunes étaient réunis avec les Studios, rue Cassan, pour présenter la prochaine fête de la musique, mercredi 21 juin. Une édition tournée vers les jeunes et les amateurs.

Cette année, le 21 juin tombe un mercredi. Et c’est heureux car ce jour est raccord avec “l’idée des jeunes du CMJ d’associer les élèves du Conservatoire à la fête”, a posé en préambule Alexandre Bonnie, conseiller municipal. “L’établissement fonctionne à plein cet après-midi-là et cela a rendu les choses possibles”, a expliqué Benoît Quiniou, coordinateur des études. Sur les 1200 élèves que compte le Conservatoire, toutes disciplines confondues, ils seront entre 200 et 250 à déferler aux quatre coins de la Guierle: dans les jardins, au Théâtre de verdure, côté bassin, halle Brassens ainsi qu’à l’auditorium Francis Poulenc. “Une très belle vitrine pour le conservatoire”, s’est réjoui Benoît Quiniou.

Entre 14h et 1h du matin, pas de temps mort ou presque. Toutes les pratiques, individuelles mais surtout collectives, seront mises à l’honneur: classes de harpes, de piano, de flûtes, ensemble de guitares, atelier de musiques actuelles, mix de musique assistée par ordinateur, quatuor de saxophones, structures Baschet… Et pour une programmation plus festive encore, différentes propositions viennent s’ajouter aux concerts: une déambulation de la classe de percussions mandingues est prévue entre la collégiale et la halle Brassens entre 15h30 et 16h, des ateliers découvertes et l’installation d’un piano à queue mis à la libre disposition du public dans les jardins.

Différentes formations ont aussi été associées au programme: l’Ensemble vocal de Brive (Théâtre de verdure: 20h-20h30), la chorale de l’Adapei (jardins de la Guierle à 14h) et l’orchestre de l’Harmonie municipale Sainte Cécile (Halle Brassens à 21h15).
Mercredi oblige, les enfants des centres de loisirs profiteront pleinement de l’après-midi, a ajouté Benoît Quiniou, en espérant que l’élan initié séduise aussi les amateurs, invités à poser leur voix et leurs instruments à la Guierle. “L’acoustique va permettre cette proximité.”

Le soir, place aux musiques amplifiées sur deux scènes installées places de la Halle et du Civoire où, de 19h à 1h du matin, se succéderont 14 groupes amateurs couvrant tous les styles de musique: variétés, rock, métal, rap, pop, rock alternatif, funk’n’roll… “Tous répètent aux Studios, a précisé Thierry Gourdal, animateur, et c’est pour eux un vrai challenge, un aboutissement, notamment pour ceux qui monteront sur scène pour la première fois.”
“En cela, cette manifestation vient compléter notre programmation annuelle de deux concerts, en mars et en décembre, à l’Espace Chadourne, où il est offert aux amateurs des Studios de se produire”, a ajouté Marie-Paule Deschamps, chef de service des Studios et de l’événementiel culturel à la Direction de la culture. Enfin, le partenariat avec les bars et les restaurants de la ville a été renouvelé et amplifié. Une vingtaine de groupes, dont 4 issus des Studios, s’y produiront aussi cette soirée-là. De quoi offrir un large choix aux spectateurs et l’occasion de célébrer comme il se doit le solstice d’été.

 

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire