L'actualité en continu du pays de Brive


Festival Télérama : 7 films à (re)voir au Rex

tra_festivalcine20ans_facebook_cover_1

Le Festival Télérama est de retour au cinéma Rex. Rendez-vous du mercredi 18 au mardi 24 janvier pour voir ou revoir les meilleurs films de l’année 2016. A l’affiche du Rex, 7 films de cette 20e sélection: Julieta, Elle, La Tortue rouge, Moi, Daniel Blake, Victoria, Juste la fin du monde et Toni Erdmann. Sans oublier deux séances spéciales 20e anniversaire.

Chaque début d’année depuis 20 ans, le Festival Télérama revient avec une sélection de films de l’année précédente. Pour les cinéphiles, c’est une occasion à ne pas manquer comme en témoigne le succès croissant de l’opération. Parce que nous n’avons pas le temps de profiter de tous les films que nous voudrions voir, parce que dans l’urgence et la rotation rapide des films nous sommes souvent obligés de faire des choix, parce que le tarif d’une salle de ciné implique de ne pas se tromper… Bref, nous passons à côté de beaucoup trop de films et ce festival offre la possibilité de rattraper le temps qui file.

Le cinéma Rex qui y participe parmi les 322 salles Art et essai en France, a sélectionné 7 films sur les 16 dans la sélection du magazine (voir plus bas). Qui plus est au tarif de 3,50 euros sur présentation d’un pass découpable dans Télérama de ces 11 et 18 janvier. A noter également une séance spéciale “20e anniversaire” vendredi 20 janvier à 20h avec Mulholland Drive de David Lynch et une avant-première de Jackie de Pablo Larrain, mardi 24 janvier à 21h.

Les 7 films à l’affiche

Julieta de Pedro Almodovar. Récit à tiroirs, tourbillon de couleurs et chronologie sans boussole : Almodóvar sort le grand jeu, pour dire la fragilité des liens entre les êtres. Durée: 1 heure 40.

Elle de Paul Verhoeven. Un thriller germano-français. Victime de viol, sa réaction est déconcertante. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Isabelle Huppert, sommet d’ambiguïté vénéneuse, est fascinante. Durée: 2 heures 10.

La Tortue rouge de Michael Dudok de Wit. Neuf ans ont été nécessaires à l’élaboration de ce chef-d’œuvre franco-belge de l’animation. Une somptueuse ode à la nature, où se mêlent poésie et mythologie. Durée: 1 heure 20.

Moi, Daniel Blake de Ken Loach. Un sexagénaire cardiaque et une jeune mère célibataire cherchent à s’entraider, face aussi à un système social pervers et dysfonctionnel. Une chronique magnifique, engagée et poignante, Palme d’or au dernier festival de Cannes. Durée: 1 heure 41.

Victoria de Justine Triet. Après La Bataille de Solférino, Justine Triet signe une comédie accrocheuse dans laquelle Virginie Efira excelle en quadra extravagante et à bout. Durée: 1 heure 36.

Juste la fin du monde de Xavier Dolan. Bouleversante ou insupportable? Avec cette adaptation à l’écran d’une pièce de théâtre sur les névroses familiales, le réalisateur prodige divise les critiques. Durée: 1 heure 39.

Toni Erdmann de Maren Ade. Une femme d’affaires psychorigide voit son guignol de père bouleverser sa vie. Charge loufoque contre le libéralisme triomphant ou interminable pensum? Durée: 2 heures 42.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire