L'actualité en continu du pays de Brive


Et un apéro-théâtre, s’il vous plait !

intro zoom. Photo DR

Jouer du théâtre dans un bar à l’heure de l’apéro… Drôle de cocktail. L’idée originale sera mise en pratique ce soir vendredi 25 mars à 19h30 au café le Toulzac par la compagnie Théâtre sur le fil. Seule au comptoir, Séverine Garde Massias jouera Zoom. Un challenge pour l’actrice.

 

“Je vais arriver comme une cliente, commander un verre et commencer à parler”, explique la comédienne. La configuration des lieux ne permet pas le classique dispositif frontal du théâtre… alors “tout va se jouer au feeling”, reconnait Séverine Garde Massias. “C’est un peu comme jouer dans la rue. Certains viendront spécialement pour la pièce, d’autres la découvriront en rentrant, libre à eux d’écouter ou de passer.” Une première pour ce spectacle qui tourne maintenant depuis 2011.

zoom“C’est vrai que c’est un petit challenge pour nous, mais la pièce a été conçue pour ça. Avant même de monter le spectacle, nous en avions fait une lecture au Maryland et ça passait très bien. On a donc voulu monter un spectacle qui pouvait être joué partout. On l’a déjà donné dans des théâtres, des cinémas, des salles de classe… mais jamais dans un bar.” L’idée évidemment est de toucher le plus grand nombre. “Dans un bar, il y a toujours une population hétéroclite, c’est une façon d’aller à la rencontre d’un public qui peut-être ne va pas au théâtre. D’autant que c’est un texte qui parle à tous.”

On vous raconte le début. Fin septembre, réunion de parents d’élèves: elle est là, la mère du Burt. Celle qu’on n’a pas vue depuis des années, celle qu’on aurait sans doute préféré ne pas revoir. Le fils n’est plus dans l’établissement, pourtant elle s’est invitée. Alors comme le prof principal est en retard, elle se lève et parle. Elle se raconte, raconte son fils, cet “enfant difficile”. Elle repart du début, de la salle de cinéma où Burt fut conçu, pendant la projection du film Tant qu’il y aura des hommes avec Burt Lancaster…

Zoom déroule ainsi l’itinéraire d’une femme touchante, l’histoire de cette mère, rêvant du meilleur pour son fils, son héros. Au fil de ce parcours clownesque, une vraie émotion se dévoile peu à peu…  A la puissance du texte répond le talent de la comédienne. Voilà donc un joli pari pour la compagnie que de s’inviter à l’heure conviviale de trinquer les verres pour livrer cette pièce subtile, à partager, qui peut finalement éclairer chacun.

Texte : Gilles Granouillet / Mise en scène : Jean-Paul Daniel / Jeu : Séverine Garde Massias / Durée 1h10

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire