L'actualité en continu du pays de Brive


"Et je suis sorti avec l'oiseau sur la tête"

“J’ai mis mon képi dans la cage et je suis sorti avec l’oiseau sur la tête.” Il n’y a pas d’âge pour s’adonner à la poésie. C’est ce qu’ont découvert deux classes de maternelle de la Cité des roses. Les enfants ont appris à dire des extraits de poèmes et les ont récités et mimés devant leurs parents attendris. Une initiative menée par plusieurs écoles dans le cadre du Printemps des poètes.

En cette fin de vendredi après-midi, les parents ont eu exceptionnellement le droit de venir à 16h15 dans la classe. Leurs enfants les attendaient assis en cercle, impatiemment. Pas facile de contenir l’excitation. Au tableau, un dessin affiche le programme: “Poésie dans la classe”. “Ils ont joué à transformer des poèmes, mémorisé des petits morceaux et maintenant ils souhaitent vous les offrir”, explique Nathalie Delattre, la maitresse de cette classe grande section. Ultimes conseils: “On se met droit comme un artiste et on parle fort.” A tour de rôle, par petits groupes, les enfants se lèvent pour réciter leurs textes, gestes à l’appui.

Le perce-neige ne perce rien, la neige a fondu ce matin“, commencent en chœur les trois premiers. Dans la classe, un peu engoncés dans le petit mobilier, les parents sont suspendus à leurs lèvres, émus de voir leurs petits bouts devenir un peu plus grands. Même chose dans la classe adjacente de Claudine Prete dans la classe de moyenne et grande section.

A la Cité des roses, la poésie n’a pas attendu son Printemps. “Depuis décembre, nous leur lisons chaque jour un poème”, explique la directrice. “Nous préparons aussi pour le mois de juin une action plus importante en liaison avec les classes de CP, une façon d’établir une transition pour les élèves.” L’initiative est en fait plus large et touche 10 classes sur l’agglomération de Brive. “L’idée est de créer une anthologie sonore de la poésie lue par des élèves“, commente Marie-Josée Clergeau, conseillère pédagogique de l’éducation nationale pour les écoles de Brive. Une anthologie sous forme de DVD. “Ce sera un souvenir pour les élèves qui y ont participé et ce DVD sera également proposé comme outil de travail aux écoles en début d’année prochaine.”

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire