L'actualité en continu du pays de Brive


Esquisser un projet pour dessiner une nouvelle intercommunalité

Philippe Nauche au micro

“Présenter les voeux dans la commune où j’ai passé une grande partie de mon enfance, ça a un goût particulier.” C’est à la Chapelle-aux-Brocs que le président de l’Agglo Philippe Nauche présentait hier soir les vœux de l’intercommunalité aux élus et personnalités. L’occasion de revenir sur la construction à venir d’un territoire élargi. Un chantier qui débute réellement cette année et devra être terminé en 2013.

Jean-Luc RevillerAprès Allassac en 2010, c’est la Chapelle-aux-Brocs qui accueillait cette année la cérémonie des vœux de l’Agglo de Brive. Après l’accueil par le maire Jean-Claude Murat, le directeur général des services (DGS) Jean-Luc Reviller a pris la parole. Il est notamment revenu sur l’aboutissement de deux projets en 2010: le Programme local de l’habitat et le Plan de déplacements urbains.

“Inéluctablement, dans un contexte de hausse du prix des énergies, nous devrons bientôt réduire nos déplacements et construire autour des pôles urbains. Il est du devoir de la collectivité de pouvoir accueillir des familles sans que celles-ci ne soient contraintes d’aller habiter à 30 km de la ville centre, le choix d’habiter en zone rurale devant rester un choix éclairé de mode de vie et lié à des considérations financières.”

Philippe NaucheNon sans avoir rappelé que 2010 aura été l’année de la finalisation de la zone du Fournault et du Parc d’entreprises de Brive-Ouest, le directeur général des services a évoqué un autre sujet d’importance: la gestion des déchets, compétence déléguée par l’Agglo mais où ses représentants auront leur mot à dire. “Ce vaste sujet, sociétal par nature, devra faire l’objet d’un large consensus“, estime le DGS.

Dans la continuité de ses vœux de la municipalité de Brive aux personnalités, le président Philippe Nauche a choisi de revenir sur le thème de la construction de la future intercommunalité qui devra être achevée le 1er juin 2013. Une phrase du président résume parfaitement l’esprit du chantier: “Ce n’est pas le périmètre qui doit définir le projet, mais bien le projet qui doit être à l’origine du périmètre.”

Raisonnant en terme de bassin de vie plutôt qu’en fonction des frontières administratives, Philippe Nauche souhaite “avoir, sur un large espace constitué par le carrefour A20 et A89, l’ensemble de nos zones d’activités et les équipements structurants tels que l’aéroport, le pôle d’échanges intermodal ou encore le lac du Causse.”

L'assistance dans la salle polyvalente de la Chapelle-aux-Brocs

Il faudra également “savoir quoi faire ensemble, définir clairement les compétences, et il faut donc que, dans chaque intercommunalité, les élus soient capables de dépasser leurs craintes qui n’ont pas lieu d’être”. Au cœur de “cet espace de vie solidaire”, les compétences classiques, développement économique et réseaux (transports, eau, assainissement, fibre optique, etc.), pourraient être complétées par d’autres domaines, “comme la voirie, la petite enfance mais aussi la culture.”

En conclusion, le préfet Alain Zabulon, en charge de l’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunal, a rassuré les élus: “La méthode doit être le dialogue et la carte ne sera pas dessinée clandestinement dans le bureau du préfet!”

Comparant le territoire actuel de l’Agglo à “une peinture inachevée”, le représentant de l’Etat devra rendre une première esquisse de la future intercommunalité en avril 2012 et mettre la touche finale au plus tard le 1er juin 2013.

Des médailles du travail ont été remises à 5 employés de l'Agglo de Brive

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire