L'actualité en continu du pays de Brive


Enquête sur le bord de la route

Un feu rouge, des plots de sécurité, des gilets fluos sur la voie… Circulation ponctuellement ralentie hier à l’est comme à l’ouest de Brive. Il ne s’agissait pas d’une vaste opération de contrôles routiers mais d’une enquête de trafic menée pour le compte de l’Agglo en vue du projet d’aménagement de la ZAC de Brive-Laroche. L’opération est couplée avec des comptages, sans incidence sur les flux, et va être rééditée samedi de 16h à 18h.

L’opération se déroulait simultanément en cinq points: sur la RD 1089, l’avenue Jean-Charles Rivet, rue Léonce Bourliaguet et la RD 69 côté ouest, sur l’ex-RN89 à l’entrée de la zone du Moulin à Malemort côté est. Des axes stratégiques. Et ce de 7h à 9h et de 16h à 18h, des heures jugées stratégiques pour mieux cerner les flux de circulation. Dès que le feu est déclenché rouge, les gilets jaunes de la Sormea fondent sur les véhicules pour questionner rapidement les conducteurs: type de véhicules, nombre d’occupants, origine du déplacement, destination (d’où le nom de cette enquête: OD pour origine destination), motif du déplacement, fréquence.

“Nous enquêtons environ 30% des véhicules, une part représentative“, explique Pierrick Réveillère, l’un des responsables de poste. “L’objectif est de connaitre les potentiels de déplacements en vue du futur aménagement de la ZAC Laroche. Il s’agit de déterminer quels sont les flux de circulation et comment ils pourraient évoluer après la refonte de la voirie ainsi que la part que pourrait y prendre les transports doux.” Avec un souci pour les enquêteurs: ne pas trop retarder les usagers qui dans l’ensemble se sont prêtés aimablement au jeu des questions. Cette enquête OD est également couplée avec des comptages automatiques comme directionnels ainsi que des relevés de plaques. Samedi, la suite de l’opération se concentrera uniquement sur la RD 1089 avenue Mendes France en direction de Brive et sur l’avenue Jean-Charles Rivet dans le sens sortant.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire