L'actualité en continu du pays de Brive


Enfin les soldes !

Ça chauffe déjà sur la ville ce matin avec un thermomètre qui devrait frôler les 30° avant midi. Les commerçants espèrent maintenant que ça chauffe dans les portefeuilles d’ici au 31 juillet, date de fin des soldes d’été qui ont débuté ce matin.

Soldes6“Trop de pluie!” Les commerçants sont unanimes. La longue et maussade période qui est, il faut le souhaiter, derrière nous, n’a pas aidé aux ventes de la collection été. “Vous avez eu envie d’acheter des tongs, vous, ces derniers temps?”, questionne une vendeuse de la rue Farro qui propose sacs, chaussures et bijoux. Effectivement. Parmi les autres causes montrées du doigt les effets de la crise et la vente par internet. Les travaux réalisés autour de la collégiale ne nous ont pas non plus aidées“, estiment de leur côté des commerçantes basées rues de la République et Massénat.

Reste que, comme pour conjurer le mauvais sort et ces derniers mois automnaux, le temps est au beau fixe aujourd’hui, pour ce premier jour des soldes. Et heureusement, car les commerçants de la ville sont nombreux à espérer beaucoup de cette période de remises. Pour l’heure, le gros des réductions affichées varient entre 20 et 50%. Il y a quelques 70% ici et là mais ils sont rares. L’idée étant pour certains de ne pas arriver à la nouvelle collection avec des stocks d’été importants sur les bras.

Côté tactique, les pratiques varient. Il y a ceux qui repèrent aujourd’hui pour acheter plus tard, lors de démarques plus importantes; et ceux qui craignent de voir leur taille manquer rapidement et qui profitent tout de suite des remises, même si elles restent moins importantes. Une chose est néanmoins certaine: l’achat compulsif n’existe plus. Les commerçants le constatent. Les clients l’avouent. “On n’achète pas pour acheter même si le prix est bas”, confirme une passante rue Toulzac.

Quant aux déambulations, elles sont ce matin concentrées sur les principales rues commerçantes de la ville. “Ici, dans les petites ruelles, ça reste calme même pendant les soldes”, estime une commerçante de la rue des Deux-Porches. “On a commencé avec 30% de remise, mais très rapidement, on devra passer à 50% pour rester attractifs.”

Cette année, les Français consacreront un budget de 223 euros en moyenne pour ces soldes d’été. Et même un peu plus pour ces messieurs. Les temps changent!

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire