L'actualité en continu du pays de Brive


Emploi et moi : mission accomplie

emploi-et-moi-pano

Émotion et gentillesse au rendez-vous dans le bureau du maire de Brive. Hamza Tokat et Hafid Rhriba, tous deux animateurs en insertion et en cohésion sociale au centre Jacques Cartier ont toutes les raisons de se réjouir. Au terme d’une action de six semaines et après un « casting » attentif effectué dans les trois quartiers prioritaires de la ville, six personnes viennent dans le cadre d’une opération transversale baptisée « Emploi et moi » de se réapproprier le monde du travail.

emploi-et-moi2Ils étaient émus, certains n’étaient encore jamais venus à la mairie. Pénétrer dans le bureau du maire était même un événement auquel ils n’auraient jamais pensé.

Le 16 décembre dernier Dora Rios Arce, Delphine Dubois, Oumouhani Diallo Seck et Xavier Beaucornt ont reçu des mains de Frédéric Soulier les attestations faisant office de diplômes et certifiant du succès de leur parcours pédagogique : soit 210 heures de sensibilisation réparties entre remise à niveau et immersion sur les plateaux techniques des sites de formation et des stages.

Emploi et moi s’inscrit dans le cadre des missions d’inclusion sociale des publics du centre Jacques Cartier. Conformément au projet social 2015/2018 contractualisé avec la Caisse d’allocations familiales de la Corrèze, le centre a mis en place un projet destiné à faire découvrir quatre filières professionnelles dites « en tension » telles que les métiers de la propreté, la fonction d’agent polyvalent de la restauration et de l’hôtellerie, celle d’opérateur sur ligne et d’aide à domicile.

Réalisé en partenariat avec L’Infa pour la partie concernant les métiers d’aide à la personne, le Greta pour les métiers de l’industrie et de la propreté et de l’Afpa pour la partie métiers de l’industrie et de la propreté le dispositif a été couronné de succès. Pour Frédéric Soulier qui ne cachait pas le plaisir de cette rencontre, la soirée du 16 décembre faisait office d’acte symbolique permettant à celles et ceux qui y sont restés trop longtemps, de sortir de l’ombre et d’entrer fièrement dans un monde dont trop souvent ils ont été privés : celui du travail.

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

Laisser un commentaire