L'actualité en continu du pays de Brive


Droits de l'enfant : une vidéo contre le harcèlement à l'école

pano plateau tele

Les centres socioculturels et les ALSH de la Ville préparent plusieurs projets pour célébrer la journée internationale des droits de l’enfant qui aura lieu le 20 novembre prochain (à Brive, elle sera fêtée sur 2 jours, aussi le 18). Parmi eux, une douzaine de jeunes de 8 à 12 ans réalisent une vidéo sur le harcèlement à l’école, un sujet d’actualité qu’ils ont tourné façon JT, en y mettant toute leur fraicheur et leur sérieux. Aujourd’hui, c’est d’ailleurs la première journée nationale de mobilisation contre ce harcèlement.

 

prompteurAmbiance concentrée dans la petite salle du centre socioculturel Jacques Cartier. Les enfants n’ont plus que ce mercredi pour tourner les raccords de leur journal télévisé. Face à la caméra (un appareil photo en mode vidéo), deux présentateurs à la I>Télé, un garçon, une fille, leurs visages d’anges figés par la gravité du rôle. Sur la table, un globe pour faire comme les professionnels avec les moyens du bord. En fond, la banderole bleutée de l’Unicef qui relaie partout en France cette Journée internationale.

Juchée sur une chaise, la petite Eva brandit pour ses deux camarades une feuille presque aussi grande qu’elle. Un prompteur improvisé sur lequel est inscrit un texte en capitales: “En France plusieurs milliers d’enfants sont victimes de harcèlement. Beaucoup n’osent pas en parler. Victimes ou témoins, il faut se lever et lutter contre le harcèlement.” C’est ce sujet qu’ils ont choisi pour illustrer l’événement: “Parce qu’en ce moment tout le monde en parle”, expliquent-ils. “Se moquer des autres, c’est pas normal, c’est absurde.” Eux-mêmes avouent en avoir été témoins dans leur école.

menhir“Ils y travaillent depuis septembre, tous les mercredis hors vacances scolaires”, commente leur animatrice Sarah. Ils se sont totalement impliqués, ont choisi les sujets, le nom de leur journal, “Kidztv”, se sont distribués les rôles, envoyés spéciaux, reporters terrain, coproductrice, cameraman… Ils sont même allés en ville réaliser un micro-trottoir en interrogeant des enfants comme des adultes. “Ça change, on apprend des choses… c’est pas que c’est mieux que d’habitude… c’est bien“, soutient l’une d’eux.

La vidéo sera évidement projetée lors de célébrations, tout comme seront présentés tous les travaux réalisés par les différents groupes. Cette année, l’anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant avait justement pour thème “le droit à l’expression et à la participation des jeunes”. Deux journées de cérémonie sont prévues: mercredi 18 novembre au pôle universitaire, une sorte de grande répétition avant le jour J, vendredi 20 novembre autour de la collégiale Saint-Martin. Tous les jeunes participants s’y retrouveront. Ils seront près de 200 venus des divers ALSH et des centres socioculturels de la Ville. Une ambiance festive avec en point d’orgue la flashmob sur le clip Non, non,non, non réécrit par Camélia Jordan pour l’Unicef (voir la vidéo plus bas). “Non, non, non, non, parce qu’il ne faut pas te taire… n’y jamais te laisser faire”, répètent-ils en choeur.

pano chut

pano film unicef

creation du logo

intro film unicef

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire