L'actualité en continu du pays de Brive


Doudous et Escogriffes

intro bouture couture

L’exposition que va présenter à partir de ce jeudi 5 juin le centre socioculturel Jacques Cartier s’appelle “Couture et bouture”. C’est un univers coloré, peuplé de doudous et de grands créatures réalisés à partir de nippes et chiffons par les enfants de CM2 et de la CLIS de l’école Marie Curie. Ils les ont imaginés, cousus et mis en scène en leur inventant des aventures. Ils vont même en faire un livre.

2Ils ont d’abord créé en avril leur propre doudou. Avec des bouts de rien… “Une boule de tissu, deux yeux et ça fait un personnage, bien à eux”, explique Sylvie Bergeal, l’une des trois enseignants impliqués dans le projet qui mêlent des élèves de CM2 et de la Classe pour l’inclusion scolaire (qui accueille des enfants en situation de handicap).  Une chaussette rembourrée en guise de corps, des boutons cousus pour les yeux, un gant ajouté pour la coiffure… De quoi donner vie à chaque imaginaire. “On invente au fur et à mesure.”

“Le mien je l’ai appelé Dracula”, clame fièrement un grand de CM2 en brandissant une drôle de chaussette noire. “Le mien aussi s’appelle Dracula,” surenchérit avec admiration un petit de CLIS. Et chacun de vouloir citer le nom de sa création: “Dame blanche, Chatoir, Madame Moustache…” Il y en a une bonne soixantaine de toutes les couleurs. “Ils ont tellement aimé qu’ils en ont fait plusieurs. Etonnement les garçons ont beaucoup investi le projet.”

doudou

“Dans cette société d’abondance, faire soi-même son doudou, lui donne plus de valeur. Avec peu de chose, on peut créer son univers. C’est une façon de s’exprimer, d’apprendre à coudre, une technique qui leur sera utile”, commente Cécile Pouget, l’artiste qui se revendique “chiffonnière” et redonne vie aux vieilles choses. C’est en visitant l’exposition “Les Nippéléons” qu’elle présentait à Noël dernier au centre Jacques Cartier, que ce projet interclasses a pris “formes” 3et, juste retour des choses, donnera lui aussi lieu à une exposition au centre du 5 au 27 juin. “Ils ont également mis en scène leur doudou, en écrivant un conte ou en leur faisant vivre une aventure extraordinaire”, ajoute l’institutrice.

Après les doudous, les élèves se sont attelés, cette fois en commun, à la réalisation de créatures géantes qu’ils ont baptisées “Escogriffes”, en lien avec le potager de l’école qu’entretienne les enfants de CLIS. Pour confectionner Monsieur Fleur, Gros vert ou Dame Coccinelle, ils ont du en passer par des cours de couture, apprendre aussi à faire un patron, donc de la géométrie, créer des histoires en groupe… 4Loin du simple amusement, l’exercice a ainsi touché diverses matières scolaires. L’atelier couture du centre municipal aura aussi prêté main forte pour les travaux les plus délicats. De tout cela naitra un livre rassemblant les histoires de ces personnages d’un autre univers, illustré de photos prises par les élèves CLIS.

Le groupe n’est pas peu fier de voir exposer une de leurs œuvres, Madame Araignée avec sa toile, au coeur même de l’école pendant la durée de l’exposition. “Je n’aurais jamais pensé que ce projet les enthousiasmerait autant”, reconnait Sylvie Bergeal, ravie de l’entraide qui s’est établie entre les enfants. “Ils ne sont pas forcément devenus plus copains, mais est née entre eux plus de compréhension et d’acceptation de la différence. Chacun y a trouvé son espace.” Une belle leçon !

Exposition “Couture et bouture”, au centre socioculturel municipal Jacques Cartier à Tujac, du 5 au 27 juin. Ouvert de 9h à 12h et de 13h30 à 19h. Infos au 05.55.86.34.60.

pano 2

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire