L'actualité en continu du pays de Brive


Des vendredis artistes quartier République

Carnet de balade

Comme l’été dernier, l’association des commerçants et artisans Quartier République propose de faire de chaque vendredi le rendez-vous des artistes. Ils peuvent s’installer librement toute la journée sur la place Hyllaire et dans les rues du quartier. Avis aux peintres, photographes, écrivains, musiciens, sculpteurs, joueurs d’échecs, curieux et autres bavards. Et à midi, c’est nouveau, tout le monde pique-nique sur la place. A noter également une animation particulière le samedi 18 juillet.

 

JacquelineCe vendredi là, il y a déjà une poignée de peintres. Monique, Elisabeth, Michel, Nathalie… Ici, on s’apostrophe par les prénoms, les patronymes sont d’un registre superflu. Jacqueline s’est installée avec chevalet, palettes et chien. Tout en peignant ses femmes singulières qui rappellent étrangement l’Afrique, elle papote avec ses semblables. “Habituellement je travaille isolée, dans le silence”, précise-t-elle comme une concession à création. “Il faut du temps pour un tableau, j’utilise 8 couches de peinture.” Ainsi s’égraine le temps.

p1C’est un petit monde en douce villégiature. Certains se connaissaient déjà et se rejoignent autour de ces vendredis. Pour d’autres, c’est une découverte. Ray passait par là avec son carnet de balade. En baroudeur de l’inspiration, il a vite déployé son siège portatif. “Je ne savais pas que ça existait et je trouve que c’est une très bonne initiative. Ça permet aux artistes de se rencontrer et d’échanger. La place est idéale, pas trop grande, sympa, ombragée.” Lui qui est pourtant plus habitué à faire dans l’abstrait, s’est mis à croquer les lieux.

p2On ouvre le rendez-vous à tous les artistes, peintres, écrivains, photographes, sculpteurs… “, commente Christophe Gerbou, président de l’association Quartier République. “On a fait plus simple que l’an dernier: c’est gratuit, ils n’ont pas besoin de s’inscrire. Ils peuvent venir une heure comme toute la journée. C’est libre.” Avec aussi une nouveauté: chacun peut pique niquer à midi sur la place, artistes comme commerçants. “On fait table ouverte, chacun apporte de quoi manger. Ça crée du lien, c’est une façon de prolonger la convivialité”, savoure la mercière Martine Sourdoire. Une façon aussi d’animer les lieux et de faire travailler les commerces de bouche et restaurants aux alentours.

Comme si le vendredi n’y suffisait pas, il y aura une animation supplémentaire samedi 18 juillet à partir de 12h. La boutique Emmaüs Vintage a décidé de rentrer dans la danse. Il y aura des dédicaces d’écrivains devant la librairie Culture Evasion et sur la place de la musique Djembé avec Joseph et ses amis. Chacun pourra venir jouer aux échecs et aux dames. Les Papilles et “Un Singe en hiver” assureront boissons et restauration. Les artistes sont là aussi bien sur les bienvenus.

p4

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire