L'actualité en continu du pays de Brive


Des livres explosifs à Jacques Cartier

intro pop up

Le centre Jacques Cartier propose, jusqu’au 3 décembre, une exposition très intéressante des œuvres de Philippe UG (prononcer Ugé). Cet artiste nous plonge, ou nous replonge, dans le monde de l’enfance avec ses livres Pop-up, ou devrait on dire “livres à systèmes”. Un monde de magie, de couleurs, de formes, fruit d’un énorme travail artistique, mais aussi artisanal.

2C’est une débauche de couleurs, de formes. Un univers poétique où se côtoient des oiseaux, des papillons, des vaisseaux spatiaux ou des buildings. Au départ pourtant, il n’y a qu’un simple livre fermé, une couverture. C’est en l’ouvrant que la magie se fait, qu’un monde prend naissance, monde dans lequel nous pouvons pénétrer et laisser divaguer notre imaginaire. 4Déployer ces volumes, c’est ressentir l’appel de l’aventure.

Après un parcours briviste qui les ont mené, entre autres, à la médiathèque ou à la foire du livre, les œuvres de Philippe UG, qui a par ailleurs animé des ateliers enfants et adultes, se retrouvent donc au centre Jacques Cartier. Une exposition qui permet de montrer l’étendue des possibles avec le livre animé, le livre objet. 3En plus de ses propres œuvres, l’artiste a également prêté des livres anciens, de sa collection privée. Ces livres, dont l’imaginaire explose à l’ouverture, sont de véritables objets d’ingénierie papier. Découpage, collage, perspectives, finesse des détails, mélange des couleurs, lignes droites ou courbes… quand l’artiste se double d’un artisan.

Chaque livre est en effet réalisé avec des outils simples. Du papier, de la colle, des ciseaux, et le talent de Philippe Ug. Tiré chacun à un petit nombre d’exemplaires car tous sont fait à la main par des ouvriers spécialisés qui reproduisent le travail de l’artiste et ses univers fantasques ou surréalistes qui n’ont pour but que de libérer notre imagination.

Les livres Pop-Up de Philippe Ug. Jusqu’au 3 décembre au centre Jacques Cartier. Entrée libre.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire