L'actualité en continu du pays de Brive


Des jeunes de la Mission locale s'engagent pour l'autisme

De gauche à droite Sylvie Margouliaud, formatrice référente SAS, Tolga, Delphine Boy, coordinatrice SAS, Chantal, Kevin, Emilie, Cédric et Hakim

Dans le cadre du SAS, action d’orientation active pour l’emploi, onze jeunes de la Mission locale de Brive travaillent depuis plusieurs semaines à faire connaître Intégr’à Dom, une association qui intervient auprès des personnes autistes.

Le SAS, mis en place l’an dernier par la Mission locale à l’initiative de la Région, vise à orienter les jeunes entre 17 et 26 ans sortis du système scolaire depuis plus d’un an, diplômés ou non, et sans projet clairement défini, vers l’insertion professionnelle.

“Durant 12 semaines, les jeunes se voient offrir la possibilité de multiplier les stages, visites, formations, la découverte des univers professionnels et des métiers, ainsi que des périodes d’immersion“, explique Sylvie Margouliaud, formatrice référent SAS. “Les jeunes sont amenés à développer des projets individuels, mais aussi des initiatives collectives“, ajoute Delphine Boy, coordinatrice SAS. C’est le cas de celle qu’ils sont en train de finaliser en faveur d’une association briviste Intégr’à Dom qui propose du service à la personne à domicile, depuis l’apprentissage de la propreté jusqu’à l’insertion dans la vie professionnelle des personnes autistes.

“On a fait des recherches sur internet, passer des coups de téléphone et on est tombé sur cette association peu connue travaillant pour les autistes”, commence Cédric. “Pourtant, ça fait 6 ans qu’elle existe”. Chantal ajoute: “Ma nièce est autiste légère alors ça me concernait directement. Souvent, on constate que les gens ont peur des autistes”, précise-t-elle. Alors pour faire évoluer le regard des gens sur ce handicap, ils ont décidé de faire connaître cette association pour lui amener des bénévoles. “Actuellement, on fonctionne avec 5 salariés”, indique le président François Verney, “dont un psycholinguiste, une psychologue, un éducateur sportif et un éducateur spécialisé qui s’occupent de 35 autistes à domicile dans une démarche personnalisée. C’est très dur de trouver du personnel qualifié.”

L’autre objectif de leur action auprès de l’association serait de financer pour elle le logiciel Airmes “qui permet de faire des évaluations croisées des autistes, éducateurs et familles de manière à savoir où on en est et d’ajuster le projet établi”, précise le président. “Dans leur rémunération, les jeunes savent que 150 euros seront consacrés à la réalisation du projet collectif”, indiquent la référente et la coordinatrice. Ils espèrent que cette somme permettra à financer ce logiciel, un outil très important pour l’association.

Derrière le projet tourné vers les autres, l’idée est d’aider ces jeunes à lutter contre la spirale de l’échec et la monotonie du quotidien. “Le SAS nous a permis d’acquérir un sens nouveau de l’organisation, de découvrir ce que c’est vraiment que de travailler en équipe et retrouver un rythme de vie”, confirment les jeunes. Tous reconnaissent avoir retrouvé l’envie, la motivation, à l’image de Cédric qui, après un stage chez un transporteur, s’est décidé à franchir le pas et à passer son permis poids lourd, ou de cet autre jeune, le 12e de l’équipe, qui a quitté l’aventure en cours de route à la faveur d’une opportunité professionnelle. “Ils sont en train de retrouver une bonne dynamique”, constatent avec plaisir les encadrantes.

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

1 commentaire

  •    Répondre

    Le groupe de jeunes ainsi que les accompagnants du projet SAS remercie l’équipe de journaliste de Brive’mag de leur confiance et de leur aide pour avoir fait découvrir l’association integr’à Dom ainsi que le projet SAS

    La belle équipe du SAS 1 2013

Laisser un commentaire