L'actualité en continu du pays de Brive


Des jeunes de Bahuet tiennent l’affiche d’un projet Erasmus

Grande première pour le lycée Bahuet: il est coordinateur d’un projet Erasmus + financé par la Commission européenne. Le projet va durer deux ans en lien avec cinq autres établissements d’Allemagne, Sicile, Espagne, Chypre et Hongrie. Une classe de 1ère a déjà réalisé l’affiche de cette campagne visant à étudier les flux migratoires. Vous pouvez suivre ce projet sur Facebook et Instagram.

HOME pour Human out migration in Europe, tel est le nom du projet européen dans lequel s’est engagé le lycée briviste. “Il traite des flux migratoires en Europe de 1919 à nos jours. Nous nous attarderons, plus précisément, sur les causes des migrations, l’organisation du départ, l’accueil, l’emploi et la situation des migrants mineurs”, détaille Carole Contant, professeur d’économie et de gestion.

Ce programme est porté par une équipe pédagogique multidisciplinaire composée également d’un professeur d’histoire-géographie, Isabelle Coquillaud, de deux professeurs de matière professionnelle, Marion Pourchet et  Sébastien Laurent et de deux professeurs de langues, Nathalie Donker et Vincent Augeay. “Les objectifs de ce projet sont l’inclusion sociale, le développement des compétences professionnelles et linguistiques. Des lycées d’Allemagne, de Sicile, d’Espagne, de Chypre et de Hongrie ont répondu à notre appel pour intégrer ce programme. Nous sommes donc aujourd’hui 6 partenaires européens.”

L’équipe pédagogique a choisi les élèves de 2nde Animation et 1ère SPVL (métiers de l’aide sociale) pour travailler durant deux ans sur cette campagne. À commencer par en réaliser l’affiche. Cet exercice a été dévolu à la classe de 1ère qui ont soumis cinq de leurs meilleurs propositions à l’appréciation de tous. Celle stylisant la terre et des humains a récolté le plus de likes et sert désormais de visuel de communication.

Ces migrations humaines qui vont être étudiées ont été la base de notre Europe en constante évolution. Chaque génération peut l’incarner de façon même inconsciente. Ce projet va ainsi permettre aux étudiants de réaliser, à travers leurs propres recherches et découvertes, en partageant et en apprenant les uns des autres, “qu’ils peuvent chacun être une véritable preuve vivante de l’émigration qui a créé beaucoup de riches différences en chacun de nous“.

Le projet va s’appuyer évidemment sur des recherches mais aussi, lorsque la situation sanitaire le permettra, des visites éducatives, des rencontres avec des associations locales… Il est également prévu que les six établissements se reçoivent les uns les autres au fil de ces deux ans. “Le projet vise à sensibiliser à l’importance d’accepter les autres et se rendre compte que chaque personne a une histoire. Cela prouvera que nous devons développer l’empathie et la compréhension les uns envers les autres si nous voulons que notre monde survive dans l’harmonie et la paix pour les générations à venir.” Louable intention.

Sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/376781470389030

Sur Instagram : https://www.instagram.com/human_out_migration_in_europe/?hl=fr

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire