L'actualité en continu du pays de Brive


Des diplômés qui ont la fibre

Depuis 3 ans, le campus de formation professionnelle compagnonnique a mis en place des cursus vers des métiers de la fibre optique porteuse d’emplois. Vendredi soir, la promotion 2019 issue de cette école des “plombiers du numérique” a reçu ses diplômes lors d’une cérémonie organisée à l’immeuble consulaire. Un campus largement soutenu par l’Agglo de Brive. Depuis 2016, la communauté d’agglomération lui a ainsi versé plus de 70 000 euros d’aides que ce soit au titre du développement économique ou à celui de la cohésion sociale. Avec un réel impact.

Derrière l’intitulé accrocheur, point de “plombiers” proprement dits, vous l’avez compris, mais des techniciens réseaux, câbleurs raccordeurs et techniciens de bureau d’études. Tout un secteur auquel les compagnons ont su apporter leur méthode pétrie d’une tradition dans l’acquisition d’un savoir.

Voilà 3 ans que le campus de l’avenue Jean-Lurçat s’est engouffré dans cette filière de la fibre optique. « Avec nos trois modules, nous avons déjà formé 150 stagiaires et ces formations répondent à un réel besoin des opérateurs et industriels de la fibre optique », assure Daniel Freygefond, directeur de ce campus de formation professionnelle compagnonnique. Nombre de ces stagiaires sont des personnes éloignées de l’emploi, déscolarisées et non qualifiées, issues des quartiers prioritaires de la politiques de la ville et pour lesquelles est mis en place un réel accompagnement. « C’est un cursus court qui plaît, car il développe réellement leur employabilité. Ils sont certains d’avoir un emploi et nous avons déjà des demandes pour de prochaines formations. »

Les stagiaires ont mis le pied à l’étrier grâce à un programme d’insertion lancé par la Fondation Impala Avenir qui essaime partout en France. Brive a été la 8e école à ouvrir en début d’année. Tout naturellement puisque les compagnons étaient forts d’un savoir-faire dans ce domaine depuis 3 ans déjà. Il s’agit d’une préparation courte de 3 mois, en petits groupes, qui plus est rémunérée, avec une remise à niveau en français, mathématiques et culture générale, l’acquisition de règles de sécurité et de gestes techniques en électricité, conduite de nacelle et intervention sur les réseaux ainsi qu’une immersion en entreprise et une aide à l’obtention du code et du permis.

« Le critère de sélection est la motivation. Notre objectif est vraiment de les réinsérer dans le monde professionnel. Ils obtiennent une attestation de suivi de la formation poseur de fibre et peuvent ensuite s’orienter selon leur niveau dans l’une de nos 3 formations existantes sous forme de contrat de professionnalisation en alternance de 12 mois : technicien réseaux, câbleur-raccordeur et technicien de bureau d’études. Ils ont d’ailleurs déjà tous signé au préalable avec une des entreprises qui déploient la fibre dans le département. » La première session de ces plombiers du numérique comptait 12 stagiaires de 22 à 45 ans. La fibre, vecteur d’insertion. Et une vraie renaissance des formations compagnonniques.

Infos au 05.55.17.73.92 et sur lesplombiersdunumerique.org.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire