L'actualité en continu du pays de Brive


Des CM2 entretiennent la mémoire de la Résistance corrézienne

La classe de CM2 de l’école Roger-Gouffault a remporté le prix de l’expression artistique au concours départemental de la Résistance 2022. De janvier à mars, ces jeunes se sont donc improvisés apprentis historiens afin de construire une maquette faite d’éléments recyclés sur la résistance en Corrèze.

Article rédigé par Raphaël Douenne

Le sujet : « La fin de la guerre ; les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIe Reich ; 1944-1945 ». Tout à fait dans le cadre de leur programme scolaire. « Nous avons voulu représenter tous les éléments de la Résistance en Corrèze. Comme les maquis, les sabotages, les parachutages d’armes et même la cabane du Sainte-Féréole », explique Timothée lors de la remise de prix en présence de Bernard Delaunay, président de l’association ANACR (Association nationale des anciens combattants de la Résistance), Valérie Taurisson, première adjointe au maire en charge de l’enseignement et son homologue Fatima Jacinto.

Avec beaucoup d’aisance le jeune passionné d’histoire raconte la conception de cette maquette. “Il était important pour eux de réaliser ce travail à partir d’éléments de récupération pour donner au projet un côté écologique”, commente la maîtresse Véronique Lefranc. Sur la maquette, des panneaux qui se déplient en petits livrets rappellent des évènements de la Résistance en Corrèze. Rien n’a été laissé au hasard par ce groupe, bien aidés tout au long de cette aventure par Rosette Gouffault, fille du résistant dont l’école porte le nom. Elle a rappelé l’importance du devoir de mémoire que ces jeunes perpétuent.

Ce projet a apporté aux élèves de nombreuses nouvelles connaissances et compétences : « C’était un vrai travail d’équipe, moi je me suis beaucoup occupé des rails », explique Romain, autre féru d’histoire. « Cela nous a tous passionnés, on est très fiers. Grâce à Rosette Gouffault, on a même pu voir de vrais objets de la Résistance, comme des médailles et le vêtement de déporté de son papa », rajoute Liyah. Mais comme dans tout travail d’équipe, la cohésion peut parfois être compliquée : « On a eu du mal à s’entendre parfois, mais au final on a tous réussi ce qu’on voulait faire », renchérit Lorenzo. « Tout ce qu’on a utilisé était naturel, c’est important aussi pour nous l’écologie », précise Gabriel.

« Je suis ébahie. Je vous félicite pour ce travail d’histoire, de mémoire et de civisme. C’est votre regard que je vois à travers ce travail », s’est extasiée Valérie Taurisson. Bernard Delaunay a également tenu à remercier la classe au nom du jury avant de remettre le prix à la classe : les sept tomes de la bande dessinée Les enfants de la Résistance et un ballon de foot. Tous les enfants ont reçu un diplôme et un stylo. « C’est mon premier diplôme », s’exclame un élève tout sourire.

 

 

brivemag.fr, Photos : Fatima Kaabouch

brivemag.fr, Photos : Fatima Kaabouch

2 commentaires

Laisser un commentaire

3 × quatre =