L'actualité en continu du pays de Brive


Des chefs d’entreprise “sous le signe de la prudence”

Des chefs d’entreprises confiants dans leur entreprise mais beaucoup moins dans le contexte économique. Avec des craintes pour les marges et la trésorerie mais qui prévoient malgré tout d’investir et de recruter. C’est ce qui ressort majoritairement de l’enquête semestrielle menée par la CCI auprès d’un panel représentatif de 362 entreprises de la Corrèze. Où il a été aussi question de l’impact du mouvement des gilets jaunes.

C’est un exercice bien rodé et qui en est à sa 13e édition. La Chambre de commerce et d’industrie de la Corrèze a rendu public, ce matin auprès des entreprises et partenaires, cet après-midi à la presse, les résultats de son enquête conjoncturelle portant sur le bilan du dernier semestre 2018 et les perspectives pour le premier de 2019. Des indications fraiches puisque l’enquête a été menée en ligne du 7 au 28 janvier dernier auprès d’un panel de 362 entreprises, représentatif des quelque 11.000 que compte le département, dans les 5 grands secteurs de l’industrie, du bâtiment et travaux publics, du commerce, des services ainsi que café-hôtellerie-restauration (CHR). Le tout mis en lumière au regard des informations recueillies sur le même principe pour l’ensemble de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Même s’il s’agit d’une enquête d’opinion, faisant la balance entre la proportion de ceux qui ont exprimé un avis positive et ceux un avis négatif, l’exercice permet à la chambre consulaire de prendre le pouls du territoire et de pouvoir ainsi mieux accompagner les entreprises ressortissantes et répondre à leurs besoins.

Et le constat est plutôt mitigé. L’espérance d’une amélioration qui ressortait de la dernière enquête ne s’est pas confirmée. Les dirigeants n’en restent pas moins “volontaristes, avec une bonne tenue de l’activité malgré un contexte de grande incertitude et un tassement de la croissance“, relève le directeur Michel Pédamond. Brexit, ralentissement chez le voisin allemand, dégradation du climat des affaires, poursuite des réformes, mouvement des gilets jaunes… autant d’incertitudes qui viennent troubler la perception de l’avenir. Il n’y a bien que le maintien des taux d’intérêt toujours bas pour égayer le tableau.

Concernant d’ailleurs les manifestations récurrentes de ces 3 derniers mois, la CCI a voulu également connaître les répercussions sur l’activité économique: “59% des entreprises sondées, soit 6 sur 10, déclarent avoir été impactées par le mouvement des gilets jaunes“, rapporte  Anne Mambrini-Brenner, responsable du pôle Études qui a détaillait tous les résultats. “La Corrèze se situe parmi les 3 départements de Nouvelle-Aquitaine avec le plus fort pourcentage d’entreprises considérant avoir subi des conséquences du mouvement.” Et ce dans tous secteurs: baisse du chiffre d’affaires surtout dans le commerce et les cafés restaurants hôtels, retards de livraison, retards d’expédition dans l’industrie, retards ou reports dans les prises de décisions, absentéisme, pénurie de carburants… Mais il semblerait que “les banques aient joué le jeu lorsque les entreprise se sont tournées vers elles pour des besoins de financement à court terme”, commente Michel Pédamond.

Si les dirigeants restent malgré tout à 67% confiants dans leur entreprise (ils étaient 69% il y a 6 mois et 71% il y a un an), prévoyant même pour 42% d’entre eux une poursuite des investissements, une stabilisation des effectifs pour 85% et une hausse pour 9%, ils sont beaucoup plus à exprimer des craintes, en particulier dans le BTP et les services, quant aux marges et à la trésorerie. Surtout, seuls 21% se disent confiants par rapport au contexte économique alors qu’ils étaient encore 46% en juin-juillet. “Les dirigeants ont confiance dans leur entreprise mais pas dans leur environnement”, répète le directeur. Et c’est bien là que le bas blesse. Avec aussi un autre frein récurrent: “la difficulté à pourvoir des postes dans certains secteurs” alors même que “la tendance est au recrutement plutôt qu’au recours à l’intérim”, constate Michel Pédamond.

Les résultats de cette enquête conjoncturelle sont consultables sur correze.cci.fr.

Photos CCI Cécile Chadeyron

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire