L'actualité en continu du pays de Brive


Des bébés et des fruitiers

Un verger conservatoire a poussé rue de l’Ile du Roi. Fruit du conseil de quartier n°16, il offre aux parents d’enfants nés dans le quartier durant l’année de parrainer un arbre fruitier.

Offrir à son enfant d’être le parrain ou la marraine d’un pommier, cerisier, poirier ou prunier à planter dans le verger “Les petits gaillards” qui est tranquillement en train de pousser rue de l’Ile du Roi… C’est la belle idée proposée et réalisée par le quartier n°16 “Seize rosiers pour l’avenir”, en partenariat avec la municipalité.

Voir le prénom de son bébé accolé au fruitier, les regarder tous deux pousser au fil des années… Il fallait y penser ! “Mon petit-fils est le parrain d’un zèbre du zoo de Vincennes”, explique Roland Mégie, président du quartier n°16. Et à la naissance de sa petite-fille, c’est un arbre que la famille avait planté dans la forêt de Belgique. Cela a nourri l’imagination de ce passionné de nature, proche de l’association les Croqueurs de pommes défendant la sauvegarde des anciennes variétés fruitières.

Derrière ce parrainage gratuit, “l’enjeu est aussi de sensibiliser les habitants à la préservation de la nature et au respect de la biodiversité. C’est pourquoi ce verger sera composé de variétés anciennes, si possible de la région, et cultivées en bio, sans pesticides ni désherbant.”

A terme, ce jardin planté sur deux parcelles de 3.500m2 chacune appartenant à la Ville pourrait accueillir jusqu’à 140 fruitiers, le long de la Corrèze et de la future voie verte. “C’est une très belle initiative qui va complètement dans le sens de ce qu’on entend créer grâce aux conseils de quartiers : du lien social, des échanges “, commente Philippe Delarue, maire adjoint en charge de la proximité et des 16 quartiers. “Ces instances ne sont pas là que pour boucher les trous dans la chaussée. C’est capital au quotidien, mais l’enjeu, c’est aussi le bien vivre-ensemble.”

Concrètement, comment ça va se passer ? “Ce parrainage ne concerne que les enfants de parents qui habitent le quartier n° 16 et sont inscrits sur les listes électorales des bureaux de vote de l’école des Rosiers.” En remplissant la demande de parrainage transmise par le service de l’état civil au moment de la déclaration de naissance, ils deviennent membre de l’association du verger des petits gaillards, créée pour faire vivre ce lieu.

Les parents seront alors invités à planter l’arbre fruitier lors d’une journée festive, probablement au mois de novembre de chaque année. Les fruits de ces arbres, qui restent la propriété de l’association, seront ramassés lors de journées de récolte et partagés. “Entretien du verger, apprentissage de la taille des arbres, démonstration de greffages, ce sont autant d’activités qui feront vivre ce lieu ouvert à tous“, termine le président.

Difficile d’imaginer le visage de ce verger dans quelques années, lui qui ne compte encore qu’une vingtaine d’arbres. Difficile aussi d’imaginer que cette si belle idée ne prenne pas racine dans le cœur du quartier et de ses habitants.

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

1 commentaire

  •    Répondre

    Je suis la grand mère d’une petite fille née en octobre dernier dans le quartier et je dis bravo à cette initiative.
    J’habite dans les Pyrénées Orientales, et dans mon village au moment des vœux de la municipalité, on offre à tous les nouveaux nés un olivier.

Laisser un commentaire