L'actualité en continu du pays de Brive


Des archéologues en herbe mènent leurs premières fouilles

Reconstitution d'un chantier de fouille au musée Labenche

Les enfants sont tombés sur un os! Ils étaient une quinzaine au musée Labenche hier après-midi à participer à “Squelette and Cie”, un atelier de familiarisation avec les différents domaines et techniques de l’archéologie et de découverte des sépultures à travers les siècles. Et à considérer la mine réjouie des enfants et leur enthousiasme, les squelettes, c’était mortel! Il faut dire que les deux dernières journées d’un stage qui coure sur trois jours et se termine aujourd’hui, étaient particulièrement attendues. Fouiller dans la terre à la recherche de vestiges, il n’en fallait pas plus pour amuser ces apprentis chercheurs. Un atelier ludique pour creuser dans ses méninges, dans la terre et dans l’histoire, l’idée a séduit les parents et ravi les enfants. 

rencontre avec les squelettes du muséeAgenouillés autour d’un chantier de fouilles reconstitué au musée, les enfants attendent le top départ de Mathilde, responsable de l’atelier culturel à Labenche, pour plonger les mains dans la terre à la recherche de… De quoi au fait ? Ça, ils ne le savent pas encore. Ce qui est sûr, c’est que les enfants participant à l’atelier sont mis dans les véritables conditions de fouilles et en accomplissent chaque étape. Le nettoyage du chantier, le carreyage, la fouille, les croquis, les photos. Tout ! Ils vont tout savoir, tout faire.

Dans leurs yeux brillent la curiosité et le désir de chercher. De trouver surtout. “Haut les mains”, lance l’animatrice qui est obligée de réfréner leurs ardeurs. Une fois la permission donnée, les enfants, truelles et brosses à dents en main, se mettent à l’ouvrage. Si l’enthousiasme est général, les techniques pour fouiller la terre sont différentes. Du côté des filles, c’est plutôt finesse et prudence. Rien à voir avec la méthode bulldozer des garçons impatients. 

chacun son carré de fouilleRapidement, des silex, du verre, des morceaux de poterie, des bijoux et des os sont mis à jour. La trouvaille qui fait l’objet de tous les regards et de toutes les convoitises est un crâne. “On a gagné le gros lot”, s’exclame le garçon responsable du carré. Dans les yeux des enfants, le rectangle de terre est métamorphosé en véritable caverne d’Ali Baba. 

La terre, dissimulant les traces du passé, n’aura pas résisté longtemps face à l’ardeur des jeunes. “C’est ma première fouille mais je connaissais déjà un peu car mon tonton est archéologue”, rapporte Julien, 8 ans. Est-ce que cet après-midi lui aura donné envie d’exercer le même métier que son oncle? Oui apparemment: “C’est bien de retrouver ces morceaux d’histoire car avec ça on peut reconstruire la vie des hommes.” C’est d’ailleurs ce qu’ils vont être amenés à faire aujourd’hui en photographiant et en étudiant tous les objets découverts dans le chantier de fouilles de la veille.

Une fois encore, les ateliers du musée se déroulent à guichets fermés. Il faut dire que l’accent est mis tant sur le pédagogique que le ludique. Un équilibre parfait au sein duquel parents comme enfants se retrouvent. Deux prochains ateliers auront lieu au mois d’août: un stage de préhistoire les 18 et 19 et une animation sur la monnaie, les 24 et 25 août. Il y a déjà beaucoup d’inscrits mais vous pouvez tenter votre chance.

Infos et inscriptions: musée Labenche, 05.55.18.17.70.

Visite au musée

Découverte

chantier de fouille

Dans le musée

Mais bien-sûr !

on se tord le nez

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire