L'actualité en continu du pays de Brive


Denier, écu et cie…

 

Le musée Labenche ne manque pas de monnaies: plus de 800 de différentes époques. Il vous propose une initiation à leur lecture, avec un numismate qui les étudie actuellement, jeudi 27 avril à 14h dans sa salle de conférence. Tarif d’une entrée au musée.

Le musée possède en effet plus de 800 monnaies, des monnaies grecques antiques jusqu’au franc en passant par toutes les monnaies médiévales qui étaient frappées par la seigneurs locaux. Une richesse pour Anthony Azaïs, étudiant numismate, qui réalise actuellement dans le cadre d’un stage le récolement d’une partie de cette collection. Et l’œil d’un expert voit des choses qui échappe au commun des muséologues et encore plus des visiteurs. Il va ainsi vous expliquer les différents signes que portent une monnaie et vous initier au vocabulaire.

Certaines pièces retiennent tout particulièrement son attention. Comme par exemple cette demi-monnaie que nous vous présentons. Datée de 1092-1243, il s’agit de la moitié d’un denier de Turenne. Si la coupe d’une monnaie peut être accidentelle et survenir notamment lors de travaux agricoles, celle-là est bien volontaire. En effet, il n’y a pas une mais deux traces de coupe, ce qui montre que l’on s’y est repris à deux fois pour couper la pièce. Le but était sans doute d’obtenir artisanalement une obole, dont la valeur correspond à la moitié de celle d’un denier…

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

18 − deux =