L'actualité en continu du pays de Brive


Défi robotique GEII : les étudiants brivistes sur le podium pour la 4e fois

Les étudiants GEII brivistes ont encore relevé le défi NXT: construire et programmer un robot à partir d’un scénario donné. L’une des 3 équipes a remporté le classement du projet “le plus fun”. Et tout se passait en ligne.

 

Le défi NXT est un challenge national de robotique. Sa particularité: il se déroule entre départements universitaires GEII (Génie électronique et informatique industrielle) et en ligne, sur internet. La 7e édition a eu lieu le 12 octobre dernier, à l’occasion de la fête de la science.

À 16h précises, les 48 équipes inscrites à travers la France ont découvert en ligne leur sujet sibyllin. “Le professeur Hiroshi Nagitomi et sa fille ont été surpris par une terrible tempête. Leur laboratoire, qui a pour objet l’étude des Raijus, sur l’île isolée de Kamuchi est éventré. Du fin fond des décombres, le professeur a réussi à déclencher l’appel de détresse à ses robots. Viendront-ils? Sont-ils encore opérationnels?». Un synopsis digne d’un film de science-fiction!

Comme chaque année, les équipes avaient seulement 6 heures pour tout faire: rédiger le scénario, construire un robot, réaliser le décor, tout programmer pour effectuer les différentes missions imposées par le cahier des charges, le film et le montage vidéo et poster le tout sur le site dédié. Une course contre la montre. À 22h, le site ferme et tant pis pour les retardataires.

“C’est un défi dans leur cœur de métier et ça leur plait beaucoup”, explique Nadia Teillac, leur professeur de mathématique. Trente étudiants de 1ère année y participaient. “C’est plus des deux tiers de la promo“, souligne l’enseignante. Les étudiants étaient répartis en 3 équipes au coude à coude. “L’ambiance était résolument dynamique, enthousiaste, collaborative et créatrice”, relate Nadia Teillac.

Évidemment, quelques jours après la rentrée universitaire, le projet est forcément fédérateur pour la promotion. Si ludique parait ce défi, il n’en reste pas moins un projet tutoré qui permet aux étudiants d’expérimenter un véritable travail d’équipe. “Ils doivent apprendre à s’organiser pour réaliser une tache en un temps limité en respectant des consignes données.”

Et à ce jeu, l’une des équipes n’a pas démérité puisque son projet s’octroie le trophée dans l’une des trois catégories: celui du projet “le plus fun”. C’est ainsi la 4e fois que les Brivistes montent sur le podium de ce challenge national auquel ils participent depuis le tout début: en 2011, lors de la première édition, ils avaient d’ailleurs décroché également le titre “le plus fun” puis en 2012 et 2014 “the best”.

Ce défi à peine relevé, les étudiants vont s’atteler dès leur retour de vacances à un autre challenge. Cette fois, ils ne seront plus participants, mais organisateurs d’un défi entre collégiens, ceux de l’ensemble scolaire Edmond Michelet. “C’est aussi très formateur pour eux: ils interviennent eux-mêmes auprès des collégiens, doivent leurs proposer des sujets, les évaluer…” Une manière de retranscrire le savoir, de le vulgariser pour mieux le transmettre.

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire