L'actualité en continu du pays de Brive


Début de soldes sous parapluie

Soldes

Jour J pour les soldes d’hiver et c’est parti pour cinq semaines jusqu’au 15 février. Le crachin matinal n’a pas dissuadé les clients en quête de bonnes affaires à moindre coût. Occasion pour les uns, nécessité pour les autres. Et c’est le secteur de l’habillement comme d’habitude qui profite en priorité de ce premier jour de soldes. Pas de grosse affluence pour autant, mais un peu de monde tout de même.

Soldes“Il y a un peu plus de monde qu’un mercredi normal”, constate Gabrielle. Quelques poches en main, cette infirmière profite de son jour de repos pour faire les soldes. “C’est la première fois que je peux les faire le premier jour. Je cherche l’occasion dans les petits magasins que je fréquente.” Pour Nadine et Mélisande, acheter à prix barré est devenu une nécessité budgétaire: “On attendait les soldes pour acheter des vêtements. Les enfants n’ont plus de quoi s’habiller. Les prix sont corrects dans l’ensemble, mais pour trouver les bonnes affaires, il faut vraiment chercher.”

“Il y a du monde depuis ce matin 9h30. Et les clientes ne font pas que regarder, elles achètent”, observe Claudie dans le vestimentaire. Le son de cloche est plus modéré dans les autres secteurs. soldes afficheMême avec des 50% affichés. “Pour tout ce qui est vaisselle, le départ est moyen”, explique Colette. “Les consommateurs commencent par l’habillement, mais on ne se fait pas trop de souci, notre tour viendra après.” Des consommateurs parfois quelque peu déboussolés par la multiplication des rabais offerts en ventes privées ou promotionnelles qui fleurissent le reste de l’année. Une aubaine certes, mais qui fait perdre aussi les repères en matière de prix. La période des soldes n’en reste pas moins un temps fort de la consommation.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire