L'actualité en continu du pays de Brive


De la TSF à la radio. Emile Gendre, un artisan briviste

 

Radio pour expo musee1pano

Le musée Labenche accueille une très belle exposition, inaugurée vendredi soir par Jean-Marc Comas, adjoint au maire à la Culture, et consacrée à un artisan briviste, Emile Gendre, qui fut de 1934 à 1963, l’un des artisans de ce que l’on appelait à l’époque, la TSF, initiales de la transmission sans fil, ou télégraphie sans fil. Grâce à un don fait par un grand collectionneur briviste, Daniel Guyez, c’est une grande partie de l’histoire de la radio qui s’offre aux visiteurs. Du 11 décembre au 4 avril. Entrée libre.

expo radio musee03Née au milieu du 19e siècle, d’abord par l’invention du télégraphe électrique par Samuel Morse, puis par celle des tubes à vide à diodes par Thomas Edison, ce qui va devenir la TSF puis la radio, va connaitre ses premiers pas véritables dans les années 20 avec la diffusion quotidienne d’émissions aux Etats-Unis, en Angleterre et en URSS. En 1921, un concert est diffusé en décembre à Paris par Radio Tour Eiffel dont l’émetteur est situé sur la Tour Eiffel. En 1922 sont créées en Angleterre la BBC et en France la SFR. Très rapidement, cet outil va envahir le monde occidental. Les foyers s’équipent. En famille, on y écoute de la musique, des informations, des pièces de théâtre, des spectacles de chansonniers. degaulleAux Etats-Unis, en 1938, Orson Welles diffuse la première émission de radio-réalité simulant une attaque martienne, si crédible que la population, affolée, descend dans les rues. La TSF devint ensuite un outil essentiel de communication pendant la 2e guerre mondiale et notamment un fameux 18 juin 1940.

A cette date, cela fait déjà 6 ans qu’Emile Gendre travaille à Brive dans sa boutique du 14 avenue de la gare. Il s’est installé en juillet 1934 comme vendeur, réparateur et fabricant de récepteurs radio. C’est le 4e artisan à ouvrir un magasin de ce type dans la cité gaillarde. Une activité qu’il exercera durant presque 30 ans, jusqu’en 1963. Pendant ce temps, expo radio musee02la TSF a laissé la place au transistor puis à la radio. Les améliorations techniques sont importantes et augmentent Radio pour expo musee2les performances de ces boîtes “magiques”, tout en simplifiant leur utilisation. En 1954, les lampes des TSF ont été remplacées par des transistors. Les boitiers en bois par de la bakélite puis du plastique. La radio devient transportable et individuelle.

C’est toute cette histoire que vous invite à découvrir le musée Labenche jusqu’au 4 avril prochain. Une exposition qui a pu être mise en onde grâce à Daniel Guyez, un collectionneur briviste qui a fait don de sa collection de TSF et de radios au musée à la fin de l’année dernière. Une collection très riche et intéressante car Daniel Guyet est aussi le détenteur de toutes les archives d’Emile Gendre. Le tout permet d’avoir un aperçu complet de la fabrication artisanale de récepteurs radio, depuis les composants jusqu’au produits finis électriques, en passant par les différents métiers qui interviennent dans ce processus.

De la TSF à la radio. Emile Gendre, artisan à Brive. En partenariat avec Daniel Guyet, collectionneur, le ministère de la Culture et de la communication, Radio pour expo musee3la DRAC Limousin et avec la participation des Radio amateurs de la Corrèze-REF19. Du 11 décembre au 4 avril au musée Labenche. Le lundi et du mercredi au samedi de 12h à 18h et le dimanche de 15h à 18h. Entrée libre.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire