L'actualité en continu du pays de Brive


Day by Day : Ça cartonne pour le vrac

day-by-day1-pano

De l’énergie à revendre, une bonne humeur à toute épreuve, la certitude d’être dans le vrai et de proposer à sa clientèle un mode de consommation économique et éco responsable, Manuela Garro à tout du d’une grande. Elle vient d’ouvrir Day by Day (jour par jour), une épicerie de vrac rue Gambetta.

 

day-by-day7Imaginez une épicerie qui ressemblerait à celle des jeux de notre enfance. Une grande pièce toute belle et toute neuve où l’on se déplace muni de sachets ou de bocaux gracieusement mis à la disposition de la clientèle pour aller se servir soi-même en produits d’épicerie salés ou sucrés ou encore en produits d’entretien. Pas d’emballage, pas de plastique, pas de carton, pas de marque, encore moins de logo, mais des produits à l’état brut tel qu’ils apparaissent aux yeux de qui veut les acheter. Résultat : On ne jette plus, on encombre plus ses placards de boîtes pour la plupart oubliées et qu’un jour ou l’autre on fini toujours par jeter à moitié pleine et on achète exactement ce dont on a besoin.

Les prix par Day by Day sont quant à eux de 5 à 30% moins chers que ceux proposés à qualité égale par la grande distribution. Lorsque l’on sait qu’une simple boîte de conserve représente de cinq à vingt pour cent de son prix de vente et que le plastique compressible utilisé pour les bouteilles d’eau a vu son prix moyen augmenter de 5% depuis le début de l’année, on peut s’expliquer cette différence. Côté écologie, la part des emballages sur l’empreinte carbone d’un produit varie de 2% à 33%.

day-by-day5« J’ai toujours eu envie de faire quelque chose par moi-même », raconte Manuela Garo. Titulaire d’un BTS management commercial et riche de plusieurs années d’expérience dans le domaine bancaire, Manuela n’a pas hésité, le moment venu, à franchir le pas et à pousser la porte de l’aventure franchisée. Le concept de Day by Day avait tout pour la séduire. Élevée dans un milieu où l’on mange bio, très tôt sensibilisée aux aberrations de la consommation moderne, elle retrouve ses convictions dans le modèle proposé par Day by Day et n’hésite pas à y investir ses économies et toute son énergie. « J’ai eu la chance d’être aidée par Sandrine Faucher, manager du centre ville et par le dispositif « Nacre » mis en place par la CCI de Corrèze », poursuit-elle. « C’est un coup de pouce d’une valeur inestimable. »

Après une période d’immersion complète dans un des magasins pilote de la franchise, Manuela s’imprègne de l’état d’esprit de la marque, apprend à communiquer avec les clients. Aujourd’hui, elle partage les valeurs de toutes celles et de tous ceux qui ont déclaré la guerre au gaspillage et connaît sur le bout des doigts les quelque 72 références qu’elle propose.

 

day-by-day4Autant de bonnes raisons de pousser la porte de son magasin et de se laisser séduire par ses talents d’ambassadrice motivée pour laquelle il n’y a pas de plus grande valeur que celle de la chaleur humaine partagée et de l’acte d’achat raisonné.

Infos au Day by Day 05.55.22.71.73 ou daybydaybrive@gmail.com et sur Facebook : Manuela de day by day brive.

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

Laisser un commentaire