L'actualité en continu du pays de Brive


Danse en mai: les rêves deviennent réalité

Danse en mai1pano

Danse en mai s’ouvre ce soir à 18h30 au Théâtre autour d’un verre suivi de la conférence dansée de Shiro Daïmon. Jusqu’au 27 mai, la ville va être invitée à entrer dans la danse mais jamais autant que le samedi 14 mai avec “Dansons nos rêves, concocté par la danseuse et chorégraphe associée aux Treize arches Muriel Corbel. Répété jeudi au Civoire et dimanche aux Chapélies, l’événement gratuit regroupant amateurs et professionnels prendra ce samedi la forme d’une déambulation entre la place Jean-Marie Dauzier et le Théâtre.

Danse en mai2“Tout est parti du rêve”, commence Muriel Corbel qui tire cette année encore les ficelles de cette journée où, dans le cadre de Danse en mai, la danse descend dans la ville. Elle sera emmenée par un groupe d’une quinzaine d’amateurs de 13 à 54 ans qui ont confié leurs rêves à la chorégraphe. Rêve de voler, de danser en duo, d’aller au Japon ou de parcourir la voie lactée.

Danse en mai5De tous ces rêves, nourris par des danseurs amateurs de niveaux et d’horizons divers (contemporain, jazz, hip hop…), Muriel Corbel a fait une chorégraphie que le groupe répète assidûment depuis février, à raison de 8 heures de travail, un week-end par mois. Elle sera dansée sur la place du Civoire le 14 mai et précédée du duo 17 nuits sans sommeil qui réunit Bruno Danjoux et Muriel Corbel place Dauzier où seront lancées les festivités à 17h30.

Danse en mai3Passé le Civoire, la déambulation va se poursuivre devant le Théâtre où la flash rêves sera dansée, lancée par 80 enfants des centres socioculturels Rivet et Dautry. La fête se terminera en musique place du Civoire avec Les Trabants, un groupe qui a souvent travaillé avec le chorégraphe Philippe Decouflé au sein de DCA. Cette même compagnie où Muriel Corbel a dansé durant 18 ans aux côtés d’autres professionnels, conviés eux-aussi par la danseuse pour cette journée du 14 mai. L’occasion de nourrir la déambulation de plusieurs solos mais aussi le moyen pour Muriel Corbel de rassembler passé et présent. Un souhait qui va cristalliser le lendemain, dimanche 15 mai au théâtre, avec la projection à 15h de Shazam, un film tourné à l’Opéra de Paris et réalisé par Philippe Découflé. “C’était la première fois que Philippe nous laissait écrire nos propres chorégraphies. Une “expérience incroyable”, qui remonte à plus de 15 ans.

Danse en mai6Et Muriel Corbel, enthousiaste sur la “très belle programmation de Danse en mai qui propose de grandes pièces” de rappeler aussi l’exposition de 60 photographies réalisées en collaboration avec 57 commerçants de la ville et 13 familles des quartiers de Rivet, Tujac et des Chapélies. Tous ont bien voulu livrer leurs rêves et ont accepté de les immortaliser. Déjà un rêve en tant que tel pour Muriel Corbel.

A noter qu’en cas de pluie, la manifestation est maintenue et se déroulera à l’intérieur du Théâtre. Plus d’infos et toute la programmation de Danse en mai sur le site des Treize arches.

Sur ce même sujet, vous pouvez aussi consulter nos précédents articles:

Danse en mai4

Danse en mai7

Danse en mai8

Danse en mai9

Danse en mai10

Danse en mai11

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire