L'actualité en continu du pays de Brive


Daguerre et les lycéens: une création de concert

Atelier d'écriture animé par Daguerre avec les 3e de Jean-Lurçat

Depuis lundi et jusqu’à vendredi, deux classes de collégiens de Cabanis et Jean-Lurçat participent à un atelier d’écriture de chansons animé par Daguerre. Auteur, compositeur et interprète, il se produira vendredi soir à 20h30 à l’auditorium Francis Poulenc et les jeunes interpréteront les chansons composées cette semaine, en première partie du concert. Une sacrée aventure. Humaine et émotionnelle. Tarifs: de 4 à 18 euros. Infos et réservations sur le site des Treize arches et au 05.55.24.11.13.

les jeunes 1Avec les ados, on est surpris en permanence. Ils ont énormément d’émotions au fond d’eux, mais sont très rarement considérés. On raconte qu’il y a chez eux beaucoup de violence alors que finalement, ils sont assez fleur bleue”, raconte Daguerre, auteur, compositeur et interprète qui est en concert vendredi à l’auditorium Francis Poulenc. L’atelier que les jeunes réalisent, à ses côtés, se concrétisera sur scène puisque la dizaine de groupes répartis entre Jean-Lurçat et Cabanis, feront la première partie du concert.

la guerre

Leur professeur de français, Fanie Roussel, partage l’enthousiasme ambiant pour ce projet initié par son prédécesseur. “Cet atelier est l’occasion pour eux de travailler sur l’imaginaire et d’exprimer leurs émotions. Ils perçoivent peut-être trop souvent l’écriture comme quelque chose de ringard. Ce pourra être, qui sait, l’occasion d’un déclic.

Dans une ambiance décontractée, initiée par Daguerre, les jeunes, répartis en groupes, se concentrent, plaisantent et partagent. “Pourtant, ce n’est pas facile pour eux”, continue l’artiste. “Ecrire des choses intimes est une véritable mise à nu.” Mais la méfiance initiale a laissé place à un solide enthousiasme. “Ces ateliers sont conçus comme des espaces de liberté. Les jeunes ont carte blanche. Ils peuvent écrire sur ce qu’ils veulent. Ça les a étonnés au début et puis ils ont vite pris leurs marques pour se lancer.”

yeux dans les yeux

L’amour, l’adolescence, la guerre et la vengeance sont quelques uns des thèmes développés par les 3e de Jean-Lurçat. Daguerre les conseille, les encourage et jamais ne cherche à modifier leurs idées. Ils en gardent la quintessence et y ajoute la forme, la technique, une longueur de phrase et des rimes. L’artiste a le regard sombre mais un sourire franc et généreux. Sa voix est grave mais chaleureuse. Sa présence est toute en intensité retenue. Authentique, il considère avec intérêt chaque proposition des jeunes et attache une attention particulière aux mots. Des mots qui, dans ses compositions, sont agiles et délicats et dansent sur des musiques colorées et inventives (Ecouter des extraits de ses compositions ici).

Vendredi, le temps sera venu, pour l’artiste et les jeunes, de faire les balances. Daguerre, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière d’atelier d’écriture, est confiant pour le concert. “Chez les ados, la pudeur des débuts laissent toujours place à l’excitation. C’est le privilège de cette tranche d’âge: oser.

pano 1

Portrait Daguerre

Jocelin

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire