L'actualité en continu du pays de Brive


D'abeilles et de merveilles: des enfants au jardin

Ecoles ruches et abeilles

C’était l’affluence aujourd’hui au jardin Auboiroux, derrière la place Thiers. 350 enfants des écoles maternelles et primaires de Brive, et quelques adultes, ont participé à la première journée des Apidays. Ces journées nationales sont destinées à sensibiliser à la sauvegarde des abeilles, mises à mal depuis une bonne dizaine d’années, et de moins en moins nombreuses. Un beau succès pour cette première à Brive.

Ecoles ruches et abeillesIls sont des dizaines, par petits groupes, à déambuler dans le jardin. 6000 m2 rien que pour eux. Les enfants des écoles de Brive sont venus en nombre, avec leurs accompagnants, à la découverte de l’abeille. Chemin faisant, des ateliers les arrêtent, pour apprendre, observer, jouer, dessiner. Ici, on cherche dans un essaim où peut bien être la reine. Plus loin, on goûte et on essaye de reconnaitre des saveurs entre miel d’accacia, de fleurs, de colza ou de chataîgner. Sur un autre stand, assis en tailleur à même le sol, les petits écoutent, questionnent, s’intéressent. On y parle du pollen.

Ecoles ruches et abeillesPlus actifs, un atelier coloriage de masques d’abeille occupe une classe de l’école Louis Pons. A côté, ce sont ceux d’Henri Sautet qui confectionnent de petites bougies à la cire d’abeille, avec lesquelles ils repartiront chez eux, tout comme la plante qu’ils ont eux mêmes rempoté et qu’ils vont ramener à la maison. Les enfants de Blaise Raynal, de Lucie Aubrac ou de Notre-Dame sont là également. Les questions fusent auprès de la dizaine d’apiculteurs présents pour ces 2 jours. Des bénévoles qui se disent agréablement surpris par l’intérêt des enfants. “C’est le signe que, peut-être, les mentalités changent, ou changeront dans les années à venir” estime l’un d’eux.Ecoles ruches et abeilles

C’est en 2013 que la Ville s’est associée avec l’UNAF (l’Union nationale des apiculteurs français) dans son projet “Abeille sentinelle de l’environnement“. C’est cette opération qui a généré l’installation au jardin Auboiroux de 6 ruchers, peuplés, au cœur de cet espace rénové cette année et réaménagé avec de nombreuses plantations de plantes mellifères. Ces journées Apidays, c’est une première dans la cité gaillarde comme l’a souligné Bernard longpré, adjoint chargé de l’environnement et des espaces verts. Elles se continueront demain matin, pour les jeunes et les adultes, au rucher école des Perrières, géré par l’association “L’abeille corrézienne”, partenaire également de l’évènement. Les visiteurs pourront, entre autres, y assister à l’extraction du miel d’une ruche, en plus d’une délicieuse dégustation.

Ecoles ruches et abeillesD’où la nécessité d’une prise de conscience de l’importance de l’abeille pour notre environnement. Culture intensive, pesticides, fongicides, herbicides, ont tué des milliards d’abeilles en quelques années. La production de miel français a diminué de moitié en 10 ans. 1500 apiculteurs cessent leur activité chaque année dans notre pays. De quoi s’inquiéter et se mobiliser pour le maintien de la biodiversité. Le message semble avoir été reçu par les enfants.

Ecoles ruches et abeilles

Ecoles ruches et abeilles

Ecoles ruches et abeillesEcoles ruches et abeillesEcoles ruches et abeilles

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire