L'actualité en continu du pays de Brive


Coup de pouce aux jeunes talents… et à leurs clubs

Signature des conventions jeunes talents. Les sportifs, leurs présidents de club et André Pamboutzoglou

Les plus jeunes ont 14 ans, la plus âgée 24. Mathieu, Clément, Joris, Elise, Audrey et Maxime: ces six jeunes sportifs sont à l’aube d’un brillant et exigeant devenir. Certains s’entraînent déjà sous d’autres cieux mais sont restés fidèles aux couleurs de leur club au sein duquel ils jouent les locomotives. Pour les aider à aller encore plus haut, la Ville leur a octroyé une bourse “jeunes talents” qui a été contractualisée hier soir par des signatures de conventions tripartites mairie, athlète, club. Avec une présence de poids: le sympathique judoka Matthieu Torel tout auréolé de sa récente médaille de champion de France chez les plus de 100kg.

Mathieu Bosredon signant sa convention“Je ne suis pas un grand champion des grands discours”, a prévenu Mathieu Bosredon, le premier à passer à la signature. “Le monde du handisport est très onéreux en terme de matériels et de déplacements, c’est donc une aide qui va être utile.” Mener de front scolarité et entraînement intensif, même en y sacrifiant beaucoup d’une vie sociale, l’équation s’apparente souvent au grand écart. Alors lorsque s’y ajoutent les coûts en constante inflation avec la progression de l’athlète, on frise l’équilibre instable. C’est pour permettre au sportif de continuer à faire front que cette aide trouve toute sa justification. C’est dans ce même esprit que Matthieu Thorel, atteint par la limite d’âge entre la date de demande et l’examen du dossier, a bénéficié d’une aide spécifique. Tout juste revenu de Paris, il était présent aux côtés de sa sœur Audrey, jeune talent, et n’avait pas oublié d’apporter sa médaille.

Les élus et les représnetants de l'office municipal des sportsCette bourse individualisée mise au point avec l’Office municipal des sports s’adresse aux sportifs de moins de 25 ans, licenciés dans un club briviste et répondant à la savante grille de critères mis au point par ce même office. “Cette aide doit être un tremplin véritable pour l’accession des jeunes talents au plus haut niveau“, a souligné André Pamboutzoglou, adjoint chargé des sports. En citant l’écueil dans lequel bascule le sport: “Notre volonté est d’éviter qu’une pratique de recherche systématique de mercenaires se mette en place et déstabilise nos clubs.” Des bourses qui viennent compléter un dispositif déjà conséquent: “Nous avons accordé 100.000 euros supplémentaires portant à 600.000 euros les subventions de fonctionnement 2010 soit plus 20%. S’y ajoutent de multiples subventions exceptionnelles et spécifiques.”

“Si nous n’avions pas eu les aides apportées, nous n’aurions pas pu garder ces champions”, a répondu le président de l’UJBC, Daniel Phénieux.  “Ce serait “duraille” pour le club car ils y jouent un effet d’entraînement auprès des autres licenciés et nous assurent un meilleur classement de club.” Un enjeu reconnu par tous les présidents de club présents. “C’est une excellente initiative”, a jouté son homologue du CSNB, Jean-Pierre Labrugnas. “Elle permet aussi de mettre en exergue un sport qui est marginal.”

**********

Bios express des jeunes talents

Mathieu Bosredon, 20 ans. Sa discipline: le handbike. Son club: Handisport pays vert. Mathieu est 3e au championnat de France et membre du collectif France. Ses objectifs: obtenir un podium au championnat de France et participer aux courses internationales, notamment les JO de Londres. Il est actuellement en BTS technico-commercial au lycée Cabanis. Montant de la bourse: 3.450 euros.

Clément Boussier, 17 ans. Sa discipline: le tir à la carabine. Son club: la Société de tir briviste. Clément figure sur la liste ministérielle des athlètes de haut niveau et s’est classé 2e au championnat de France, catégorie espoirs. Ses objectifs: être sélectionné en équipe de France et intégrer le pôle national espoirs de Strasbourg l’année prochaine. Et plus tard, devenir kiné, il est actuellement en terminale S au lycée d’Arsonval. Montant de la bourse: 2.780 euros.

Joris Mallard, 14 ans. Sa discipline: le karaté. Son club: le Budokaï karaté club de Brive. Joris s’est classé 1er au championnat de France combat cadet. Ses objectifs: être sélectionné en équipe de France et participer aux championnats d’Europe en février 2011 puis du monde en novembre suivant. Il est aujourd’hui scolarisé à Talence dans le cadre du pôle espoir où il suis une 2nde générale. Montant de la bourse: 1.860 euros.

Elise Maumet, 14 ans. Sa discipline: la pelote basque en frontenis. Son club: le Pilotari club. Avec un père ancien champion de pelote, on peut dire qu’Elise est tombée dedans toute petite et son frère suit le même chemin. Elle est championne de France minime et figure pour la première année sur la liste ministérielle des athlètes de haut-niveau. Ses objectifs: intégrer le pôle espoirs de Bayonne et se qualifier pour le Mondial 2011 espoirs au Mexique, début juillet 2011. La marche est haute, la concurrence très forte avec des moins de 22 ans, mais Elise veut tenter la sélection. Son jeune âge lui permettra de pouvoir encore prétendre au suivant, en 2015. Elise est actuellement en 3e au lycée d’Arsonval. Montant de la bourse: 940 euros.

Audrey Thorel, 24 ans. Sa discipline: le judo. Son club: l’UJCB, Union judo club de Brive Corrèze. Audrey s’est classée 3e au championnat de France 1ère division des moins de 78kg et 1ère au tournoi de Londres. Ses objectifs: intégrer l’INSEP, être sélectionnée en équipe de France seniors… et participer aux JO 2012. Audrey s’entraîne à Paris où elle est en formation professionnelle au CREPS et prépare un diplôme d’Etat pour être à son tour prof de judo. Montant de la bourse: 2.740 euros.

Maxime Viginiat, 21 ans. Sa discipline: la voile en laser standard. Son club: le CSNB, Club de sports nautiques de Brive. Maxime figure 10e au championnat national et ce senior figure dans les 100 meilleurs mondiaux. Ses objectifs: être sélectionné en équipe de France et figurer dans les 30 meilleurs européens. Maxime prépare un diplôme d’ingénieur à l’INSA de Rennes, s’entraîne à La Rochelle et n’en oublie pas pour autant son “club de cœur” où il revient régulièrement et prête la main à l’entraînement des plus jeunes. “J’essaie d’apporter le maximum à mon club, en performance et en formation. Montant de la bourse: 2.270 euros.

Matthieu Thorel, 26 ans. Sa discipline: le judo en plus de 100kg. Son club: l’UJBC. Maxime qui avait déjà obtenu l’an dernier une 2e place au championnat de France 1ère division, une 3e aux championnat d’Europe par équipe de nation et une 5e au Tournoi international de Paris, a décroché ce week-end le titre de champion de France et se qualifie directement pour participer à ce prestigieux tournoi en 2011. Il confirme également sa sélection aux prochains championnats d’Europe en remplacement de Teddy Reiner laissé au repos. Son objectif à plus long terme: être sélectionné pour les JO de Londres. Comme sa soeur, Matthieu prépare à l’INSEP de Paris, un brevet d’Etat de judo. Montant de l’aide spécifique: 4.500 euros.

Vous pouvez lire aussi notre article:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire