L'actualité en continu du pays de Brive


Convergences: forte affluence pour œuvres en abondance

Inauguration de l'exposition Convergences à la chapelle Saint LibéralL’exposition Convergences, inaugurée samedi après-midi à la chapelle Saint Libéral, met à l’honneur quatre artistes, peintres et sculpteurs, de renom et de la région. L’occasion de regards croisés riche d’échanges, de techniques et d’émotions autour de l’homme et de la nature. A découvrir jusqu’au 20 février. Entrée libre. Infos: 05.55.74.41.29.

chacun son artGrouillante de monde et présentant des œuvres en abondance, la chapelle Saint Libéral  à l’ambiance d’ordinaire plus feutrée, a accueilli samedi dernier l’inauguration de l’exposition Convergences dans une vive animation. La raison de cette effervescence? Les artistes à l’affiche de cette exposition. Au nombre de quatre, et tous de la région, la réputation de Pierre Mouzat, Pierre Noailhac, Roger Thalamy et Louis Tamain n’est plus à faire. A l’intérieur de la chapelle, leur renommée ne passe pas inaperçue. Le public aura dû jouer des coudes pour approcher les sculptures et regarder de plus près les toiles qui ornent de part en part les lieux.

Moustache de bronze“C’est l’amitié qui a présidé à cette exposition”, lance Louis Tamain. Les quatre artistes se connaissent en effet de longue date et s’apprécient. “C’est l’exposition du cœur”, lancera ainsi Philippe Nauche. Et son premier adjoint, Patricia Bordas, d’ajouter: “Malgré la diversité apparente de vos œuvres, vous partagez la même conception de l’art. Votre travail se rattache à l’art figuratif et vous détenez un identique sentiment d’appartenance à notre territoire qui influence la personnalité de chacun, sa conception de la vie et la façon, pour vous, artistes, de concevoir ses œuvres. Enfin le même talent vous anime.”

discours pano

Dans la chapelle, les œuvres se succèdent et ne se ressemblent pas. Les corps ronds et voluptueux tout de bronze vêtus de Louis Tamain n’ont rien de commun avec les silhouettes décharnées, tiraillées par la matière du sculpteur briviste Pierre Mouzat. “Nous avons une vision des choses très différente”, lance Louis Tamain. “Pierre Mouzat est du côté de l’inquiétude quand je suis du côté de la sérennité. Nos philosophies sont différentes. Moi, j’aime les belles choses, les femmes pleines et rondes”. “On travaille tous les deux les corps”, renchérit Pierre Mouzat. “Moi, je le fais dans la déchirance, la souffrance, l’usure. Les hommes sont fous. On est à deux mètres de la grotte. Le monde a fait tant de progrès en tout genre et si peu sur le plan humain”.

enfilade d'oeuvresQuant aux artistes peintres, ils travaillent tous deux au couteau. “Je trouve que cela confère plus de force à la toile”, confie Roger Thalamy. Autodidacte, le peintre lotois, qui explique peindre depuis toujours, “autant qu’il s’en souvienne”, réalise des portraits, des scènes de rue et des compositions pleine d’émotions. “Ma peinture est classique”, estime quant à lui Pierre Noailhac. “Elle est traditionnelle et évolutive: j’ai une touche de plus en plus libérée”. Son œuvre, animée du sentiment de la nature, parvient à faire revivre avec vitalité les vallées de la Creuse, de la Corrèze et de la Vienne. Autant de regards, d’émotions et de techniques que d’artistes pour une exposition ancrée dans notre terroir et qui permet pourtant de voyager bien au-delà de ses frontières.

A voir jusqu’au 20 février à la chapelle Saint Libéral, rue de Corrèze du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30. Le dimanche de 15h à 18h30. Infos: 05.55.74.41.29. Entrée libre.

pano du public 2

L'artiste peintre Pierre Noailhac

Le sculpture briviste Pierre Mouzat

Le peintre lotois Roger Thalamy

Le sculpteur Louis Tamain

En équilibre

L'impressionnant violoncelliste de Pierre Mouzat

le rouge est mis

photographe de sculptures

Pierre Mouzat

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire