L'actualité en continu du pays de Brive


Concerts sur le pouce : un 100e tout en jazz métissé

Chiffre symbolique pour les concerts sur le pouce. Ce jeudi 19 octobre, toujours de 12h30 à 13h15, aura lieu le 100e aux rythmes métissés de l’Elegua Jazz Quartet dans une salle d’honneur qui portera bien son nom. Entrée libre et gratuite. Vous pouvez même y assister, selon le principe bien établi, avec votre sandwich.

 

Beau succès pour ces concerts qui ont été lancés par la Ville en 2010 dans le cadre de la Politique des temps. D’emblée, le public a adhéré à la formule. Ces concerts proposés pendant la pose méridienne offrent un appréciable moment musical, mêlant plaisir de l’écoute et proximité des artistes. En 7 ans, les registres ont bien varié touchant différentes époques, cultures et expressions. Il y a eu évidemment eu une marge palette des tessitures classiques, mais aussi des surprenantes alliances, avec des marionnettes ou du oud, des cartes données à la voix d’un baryton, la poésie romantique, un Noël médiéval… Ces courtes évasions éclectiques ont indéniablement su fidéliser leur public et pérenniser la formule.

Pour ce 100e rendez-vous, place aux rythmes plus chaloupés de l’Elegua Jazz Quartet. Le répertoire de ces quatre musiciens est principalement orienté vers le latin-jazz avec un métissage de styles à la fois afro-cubains ainsi que des musiques latines. Au programme, des compositions de Calle Reina, Ernan Lopez-Nussa, Don Pullen, Michel Camillo…

Ce groupe s’est formé en 2009 grâce à la rencontre entre Vincent Laffaire, pianiste et directeur de l’orchestre Calle Reina, et Thierry Chèze, saxophoniste et directeur du Big band de Tulle. Tous deux sont professeurs au Conservatoire à rayonnement départemental de Tulle. L’orientation vers les percussions et la musique afro-cubaine se confirme avec l’arrivée d’Onel Miranda Ramos aux percussions et Damien Gouzou à la batterie.

Jeudi 19 octobre, de 12h30 à 13h15 dans la salle d’honneur de l’Hôtel de ville. Entrée libre et gratuite.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire