L'actualité en continu du pays de Brive


Compostage et jardinage à Henri Sautet

Visite de H Sautet

C’est un projet qui verra le jour dans les semaines à venir, le temps de fabriquer ce qu’il faut. L’école Henri Sautet va installer un grand composteur dans ses murs et récupérer ainsi les déchets fermentiscibles de la cantine pour en faire un bon compost qui viendra nourrir un futur potager.

Visite de H SautetLe projet est venu au corps enseignant en voyant et comparant ce qui se fait dans d’autres pays européens. Des pays où le souci du développement durable est appris dès le plus jeune âge, dans les écoles. Conscient que ce domaine peut faire partie intégrante de la pédagogie pour les classes primaires, les enseignants, avec l’appui de la mairie, ont donc décidé de sensibiliser les enfants au compostage.

Visite de H SautetEcole pilote pour ce projet, Henri Sautet va donc installer, dans les semaines qui viennent, un grand composteur à l’intérieur de l’enceinte. Il sera alimenté par les restes des repas des élèves. Les primaires feront eux-mêmes le tri, les maternelles étant aidés par des adultes. Pour cela, un trieur sera utilisé, en fait, une table en inox percée de 3 trous qui accueilleront des seaux. Un pour les restes de repas, un pour le plastique (pots de yaourt, etc) et un pour le pain, ce dernier sera ensuite donné à un centre équestre. Avec 139 repas servis chaque jour et une estimation d’environ 100 grammes de déchets par élèves, cela fait de l’ordre de 14 kilos par jour, rien que pour cette école.

Visite de H Sautet2Les restes de repas, fermentiscibles, seront ensuite déversés dans le composteur avec d’autres déchets, fournis par le service espaces verts, comme ceux issus de broyats réalisés dans la ville ou même ceux venant de la taille des haies de l’école. Le compost ainsi produit servira dans un potager qui, lui aussi, va être créé dans un espace de l’établissement. Carottes, tomates et radis vont remplacer le bitume!

Hier, lors de sa visite dans le cadre de la rentrée scolaire, Frédéric Soulier s’est dit très intéressé par ce projet qu’il soutient totalement. Pour le maire en effet, “il est temps de penser à l’après tout incinération dans une politique globale pour la ville” et donc “de favoriser les initiatives liées à l’utilisation des fermentiscibles“. Visite de H SautetCette expérience d’Henri Sautet veut être un test qui pourrait être généralisé à l’ensemble des écoles de Brive.

La visite s’est terminée par un repas à la cantine avec les élèves et les enseignants. Au menu, betteraves râpées, filet cordon bleu petits-pois, yaourt et gâteau basque.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire